Un engagement sur le long terme, plus de 300 collections nationales et agrées… 25 ans après sa création, le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées réunit scientifiques et passionnés qui œuvrent au sein d’une “jolie tribu de cinglés de la plante et de la botanique”. Les 6 mordus du départ sont aujourd’hui près d’une centaine. Tous (ou presque) se sont retrouvés pour célébrer cet anniversaire dans le cadre magique de l’arboretum de Segrez (Essonne). Avec, en maîtresse de cérémonie, Mme la Présidente, Françoise Lenoble-Prédine…

> Les 25 ans du CCVS
Franklin Picard à l’Arboretum de Segrez

7 Réponses

  1. MONNET

    Bonjour ,
    Excellent reportage, il serait intéressant aussi de se poser la question, comment toutes ces plantes sont-elles arrivées dans les collections ?
    Ces collections mettent en avant les propriétaires, ce qui est normal étant donné l’énorme travail accompli !
    Mais nous n’entendons jamais parler des dizaines de personnes (en France) qui s’investissent et prennent des risques pour aller chercher aux quatre coins de la planète toutes les plantes, qui sont à l’origine de ces magnifiques collections.
    Ces « chasseurs de plantes », introducteurs, dont je fais parti, mériteraient peut-être parfois de sortir de l’ombre des forêts !!
    A nouveau, félicitations pour votre travail remarquable et longue vie au CCVS.
    Cordialement.
    Christian MONNET

    Répondre
    • isabelle

      Bonjour Christian. Merci beaucoup pour votre message. D’autres publications sont prévues, une interview de Franklin Picard, une interview d’Hedwige Roux sur l’histoire de Segrez. Les chasseurs de plantes méritent effectivement un très grand intérêt. Pouvons-nous en parler ? isabelle@magazine.hortus-focus.fr

      Répondre
      • MONNET

        Merci pour votre réponse ,oui bien sur ,je sais que le sujet est délicat,car nous sommes “chasseurs de plantes”dans des positions disons pas très confortables vis à vis des lois internationales.!!
        Merci et bonne journée.

      • Sophie Leguil

        Voir à ce sujet un bon article sur Crug Farm, chasseurs de plantes réputés de l’autre coté de la Manche: “Les trésors des chasseurs de plantes”
        Travaillant pour Plant Heritage (équivalent du CCVS au Royaume-Uni), c’est un sujet dans lequel je suis très impliquée et qui inquiète beaucoup les collectionneurs et le monde de l’horticulture en général ici. Bien que les lois internationales aient un aspect négatif et restrictif, je pense qu’elles vont paradoxalement renforcer l’importance des collections dans nos pays, et mettre en valeur le travail qui a été effectué par les chasseurs de plantes au cours des siècles passés.
        Certaines des plantes présentes dans les jardins botaniques et même dans des arboretums privés sont éteintes dans leur milieu naturel, mais personne ne le sait!
        Sophie

      • isabelle

        Bonjour Sophie. Merci pour votre message et l’article associé que nous allons publier sur la page FB d’Hortus Focus. C’est effectivement un sujet qui nous tient à cœur et nous sommes preneurs d’infos. Je vous propose de prendre contact via nos pages FB respectives. Isabelle.

      • MONNET

        Bonjour;
        Merci pour vos informations ,je vous rejoins sur FB à votre convenance..
        Cordialement.
        Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.