Il y a des mots au pouvoir évocateur… Inconsciemment, ils s’associent d’eux-mêmes à des images, parfois sans rapport direct !  C’est mon cas avec la cyclanthère (Cyclanthera pedata)… Elle m’impose le souvenir d’un tableau de Watteau “Pèlerinage à l’île de Cythère”… 

DE DRÔLES DE GRAINES CARRÉES ! 

Rien à voir ? Oui et non, la cyclanthère et moi c’est un peu comme dans le tableau, une rencontre, on tâtonne, on se jauge, on s’apprécie et à la finale ça se transforme en histoire de cœur.

Graines de cyclanthère

Graines de cyclanthère

Un printemps, elle est arrivée par voie postale, invitée surprise d’une enveloppe contenant des graines potagères (merci Louisette !).

Ce sont les graines les plus surprenantes qu’il m’ait été donné de voir. On pourrait les décrire comme des étiquettes miniatures, noires, de forme carrée.

 

Renseignements pris, je découvre qu’il s’agit là d’une grimpante de la famille des Cucurbitacées originaire d’Amérique centrale, aimant la chaleur, les sols frais et produisant des fruits comestibles tout aussi singuliers, comme des petits concombres en forme de poires cornues ! 

LA PETITE REINE DE LA GRIMPETTE

Les fruits se cueillent à ce stade, avant maturité.

Les fruits se cueillent à ce stade, avant maturité.

Ni une ni deux, je les mets en godet … Les jeunes plants sont très vigoureux et nécessitent vite l’installation de tuteurs. Je la plante au jardin une fois les derniers risques de gelée passés et l’exubérance de la cyclanthère se manifeste rapidement. C’est une sacrée fougueuse qui part à l’assaut de tout ce qui lui passe sous les vrilles. À noter qu’elle peut atteindre 3 mètres de hauteur ! 

Début juillet, elle se couvre de petites fleurs au parfum envoûtant.  Autofertile, les premiers fruits se forment rapidement et la récolte débute en fin d’été pour se prolonger durant l’automne.

Les fruits sont à cueillir jeunes avant maturité, quand les graines sont encore tendres et comestibles.  À maturité, les graines sont noires, dures et le fruit n’a plus de chair.

MA RECETTE INÉDITE !

La cyclanthère se déguste en salade, dans un taboulé, confite au vinaigre ou cuisinée comme les haricots verts.

Voici ma recette maison, simple, en forme de clin d’œil à la morphologie de ses principaux ingrédients :

La mozzarella cornuta : alternez des tranches de cyclanthère, tomate ‘Cornue des Andes’, mozzarella. Assaisonnez de sel et poivre. Un filet d’huile d’olive et, en touche déco finale, quelques feuilles de basilic. 

BON À SAVOIR…

Adeptes de la “forêt-Jardin”, sachez que la cyclanthère est une candidate parfaite pour la strate verticale, en lisière pour capter la chaleur du soleil!

 

Fabrice Chollet

Fabrice Chollet cultive son potager en banlieue parisienne. Il est l’auteur de “Des récoltes abondantes dans un petit jardin” (éditions Ulmer). Il tient aussi un BLOG

 

 

 

A lire, à voir également

POUR LES FÉES ET LES LUTINS,
DES PLANTES QUI POUSSENT OU SE DÉPLOIENT COMME PAR MAGIE,
UN COFFRET POUR UN JARDIN MERVEILLEUX !

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.