Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont bretons, passionnés et ils ont du talent. Bref, on les déteste déjà !

Maxime et Aurélie Van de Sande ont créé leur pépinière en 2009 et l’ont installée dans un magnifique écrin de verdure près de Louargat (du côté de Guingamp) en 2012. Discrets, aimables, ils ont fait de leur lieu de production un site remarquablement paisible et élégant, où l’on peut trouver nombre de plantes vivaces inconnues de la plupart d’entre nous, mais que les passionnés recherchent assidûment.  C’est que, quand Maxime va botaniser sur les coteaux montagnards du Yunnan, ou qu’ils explorent ensemble les plus intéressantes pépinières d’Europe ou d’ailleurs, ces deux fondus de plantes ne reviennent pas les mains vides. Leur gamme est en effet impressionnante de diversité.

 

 

Un truc que je ne verrai pas chez mes voisins…

Là où ils sont très forts, c’est que, l’air de rien, ils vous proposent une plante dont vous n’avez jamais entendu parler – ni même envisagé qu’une quelconque espèce approchante puisse vivre dans votre jardin – et vous démontrent que vous pourriez non seulement l’héberger, mais en plus y éprouver un plaisir certain. Car « plante rare » ne signifie pas forcément « plante discrète que si je suis pas un collectionneur fou passionné de botanique j’en ai un peu rien à carrer ». Non, « plante rare » peut tout simplement signifier « Enfin un truc que je ne verrai pas chez mes voisins, et qui est à la fois plus beau et plus intéressant que tout ce que je connais déjà ».

Plaisirs et douceurs

Ainsi, entre les alcôves fleuries de leur magnifique serre de pieds-mères, les lignes agréables de leur dernière ombrière ou le tracé charmant de leur jardin d’ombre en cours d’élaboration (et déjà plus que prometteur), ils savent vous faire découvrir en douceur, sans jamais vous interpeler, les plaisirs à la fois simples et sophistiqués de campanulacées grimpantes, d’araliacées d’exception, ou de graminées vibrantes de reflets cuivrés. Beaucoup de goût dans les agencements, et une douceur aussi palpable que le soin apporté à la production, en tout point remarquable.

Plein le coffre !

Détendu par l’atmosphère paisible de la source qui traverse le jardin, des mares aux nénuphars ou de l’ombre bienfaisante de la partie boisée du jardin bien protégés du vent à l’abri des différents rideaux végétaux, on se laisse facilement aller… à rester. Et le problème, quand on en prend plein les mirettes de façon prolongée, c’est qu’on a tendance à repartir le coffre plein !

Une pépinière à découvrir absolument, pour ceux qui ne l’auraient pas déjà fait sur les fêtes et journées des plantes, (Chantilly, Saint-Jean-de-Beauregard, Schoppenwihr …), où leurs plantes sont régulièrement primées.

Rendez-leur visite ou explorez leur SITE

Eric Lenoir

Pépiniériste, spécialiste des plantes aquatiques, son site c’est PAR ICI !

 

A lire également…

2 Réponses

  1. patricia

    j’ai découvert cette pépinière à St Jean de Beauregard lorsqu’ils ont eu un prix pour une petite plante couvre sol d’une vingtaine de centimèrre de haut où émerge de belles fleurs tubulaires blanches rosées picté de rose foncé. Je l’ai installé en sous bois. C’est la Hemiboea subcapitata. Une double découverte un jolie fleur et une belle pépinière.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial