C’est le bon moment pour installer des asters, ces vivaces qui enchantent nos automnes ! Stéphane Decriem en est tombé amoureux voilà quelques années. Dans son Jardin d’Astrée, à Haverskerque dans le Nord, des étoiles fleurissent par milliers et s’hybrident à qui mieux mieux.

Mais ce passionné, également pépiniériste, s’intéresse aussi aux feuillages. Lancéolé, basique, à feuilles de cœur ou feuilles de chêne, dentelé, le feuillage des asters peut également entrer dans vos critères de choix au même titre que leur caractère cavaleur ou non, leur couleur, leur taille !

 

aster

Asters, Jardin d’Astrée ©IsabelleMorand

Quelques espèces et variétés d’asters à la loupe !  

  • Aster à feuilles de cœur (Aster cordifolius) : feuille relativement large, légèrement dentelée, couleur plus sombre au revers. Espèce non traçante qui, pour bien fleurir, doit être installée en plein soleil comme la quasi totalité des asters. Nos variétés préférées : ‘Little Carlow’ (fleurs bleues à cœur prune), ‘Idéal’ (fleurs rose tendre).
  • Aster ericoides : feuillage fin et lancéolé. Espèce non traçante et très florifère. Il se tient plutôt bien, contrairement à bon nombre d’asters qui ont malheureusement tendance à se coucher. Nos variétés préférées : ‘Pink Star’ (fleurs roses avec un soupçon de mauve), ‘First Snow’ (fleurs blanches à cœur jaune). 
  • Aster de Nouvelle Belgique (Aster nova-belgii) : feuillage basique, étroit, plus sensible que d’autres à l’oïdium mais certaines espèces comme ‘Porzellan’ (fleurs blanc bleuté) résistent mieux ! Tenez cette espèce d’aster à l’œil car elle se ressème généreusement. Coupez les fleurs avant que la plante monte en graines.
  • Aster lateriflorus ‘Lady in Black’ : feuillage pourpre, conservation de cette caractéristique tout au long de la croissance de la plante. Son port est plutôt arbustif (il peut monter à plus de 1 m). Variété non traçante dont le feuillage reste bien pourpre tout le temps. La variété ‘Prince’ lui ressemble beaucoup… mais en plus petite.

Les conseils de taille de Stéphane

“Pour les asters qui atteignent ou dépassent 1,20 m, n’hésitez pas à les tailler aux alentours de la fête des Mères. Rabattez la plante au tiers, la plante en fleurs ne dépassera pas le mètre mais ses tiges sont se ramifier et elle sera beaucoup plus résistante aux coups de vent et intempéries de l’automne. D’autres espèces ne se taillent pas comme les Aster frikartii ‘Monch’ ou ‘Flora’s Delight’ ; ils ont un port tombant mais esthétique. Il ne faut pas tailler non plus les asters à floraison de printemps évidemment (Aster alpinus, Aster tongolensis) ou d’été comme la marguerite de la Saint-Michel (Aster amellus)”.

Vous pouvez suivre Stéphane Decriem “Asterman” sur son BLOG

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

3 Réponses

  1. Armelle

    Un article très intéressant sur les asters.
    Pour les grands asters, je les taille toujours deux fois. La première fois, à la fête des mères, et la seconde fois, à la fête des peres.
    J’ai vraiment découvert les asters à la fête des plantes de Saint-Jean de Beauregard, auprès de Claire R. Je ne pourrais plus m’en passer au jardin.
    Est-ce que Stéphane sera présent à Saint-Jean au printemps ?

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Armelle, Stéphane ne sera pas à Saint-Jean, j’en suis quasi certaine.

      Répondre
      • Stéphane

        Bonjour Armelle, je confirme………mais je serais à Locon dans le pas de Calais……belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial