De très grosses fleurs pourpres, une très haute taille (1 m !), un beau dôme de feuillage… Le géranium phaeum ‘Pitton de Tournefort’ se remarque de loin. Une nouvelle valeur sûre pour les zones à mi-ombre du jardin comme le confirme Dominique Evrard, détenteur de la Collection nationale de géraniums vivaces.

Hortus Focus. D’où vient ce nouveau géranium ?

Dominique Evrard. Il est né, spontanément, chez Joëlle et Hubert Pessy, dans leur “Jardin des Prés”, en Normandie où ma collection de 600 taxons environ est en pension depuis une quinzaine d’années. En se promenant dans le jardin, voilà 5 ans, Joëlle a remarqué ce géranium phaeum particulièrement beau et grand. Je pense que c’est une plante tétraploïde c’est-à-dire qu’elle possède un nombre double de chromosomes. Donc, chez elle, tout est géant ! 

De la découverte à la commercialisation, quelles sont les étapes ?

On commence par isoler la plante, on l’observe. On la place dans différents endroits du jardin, à différentes expositions, dans de multiples conditions de culture. Il faut savoir si c’est une variété “fidèle” c’est-à-dire si elle reste la même d’année en année. On la divise aussi pour s’assurer que les bébés sont identiques à la plante mère. Puis, on la donne à un copain, en l’occurrence Thierry Delabroye, qui se charge de la multiplier. Et, enfin, on lui donne un nom !

Justement, qui est Pitton de Tournefort ?

C’est un botaniste français de la fin du XVIIe. Il a beaucoup herborisé, notamment au Levant. Il s’est rendu jusqu’au mont Ararat, le volcan vénéré par les Arméniens, qui se trouve dans le sud-Est de l’actuelle Turquie. À l’époque, on connaissait quelques centaines de plantes… Aujourd’hui, on en a dénombré quelque 320 000 ! On lui doit aussi une première classification des plantes. 

 

 

 

 

Quels sont les atouts de ce nouveau géranium, comment et où l’installer au jardin ?

©Dominique Evrard

Tous les géraniums phaeum sont intéressants pour leur floraison précoce, de fin avril à mi-juin. Il faut les installer à mi-ombre dans des sous-bois clairs de feuillus, pas sous des conifères. Ils profitent de la lumière, développent leur feuillage et fleurissent avant que les arbres soient couverts de feuilles. 

Faut-il le tailler ?

Oui. Après la floraison, coupez à ras. Un conseil : coupez avant que la plante ne donne des graines si vous ne voulez pas en retrouver un peu partout ! Il développera ensuite un nouveau feuillage, tapissant tout l’été. 

Ce géranium est-il rustique ?

Il est parfaitement rustique. Le feuillage et la floraison, j’ai pu l’observer, ne souffrent même pas des gelées tardives. 

Peut-on le cultiver en pot ?

Non, je déconseille ce mode de culture pour ce géranium.

 

Ce géranium phaeum ‘Pitton de Tournefort’ est disponible chez Sandrine et Thierry Delabroye. Si vous êtes intéressé(e) par les géraniums vivaces, consultez la base de données établie par Dominique Evrard. Vous pourrez y trouver 1500 taxons, leur description. Une mine d’informations. C’est aussi un lieu d’échanges avec les collectionneurs du monde. 

 

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

2 Réponses

    • Isabelle Morand

      Ouh la la la coquille !!!! Correcteur automatique ! correction immédiate et merci beaucoup !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.