Vers le site Giverny-Fondation Claude Monet

Vers la boutique d’Hortus Focus

Vers le site Vilmorin
Le jardin des sables, Montvendre, Drôme, Annie Amoretti, arbre, arbuste, coup de coeur, Hortus Focus, le jardin 360°

6 arbres et arbustes coups de cœur

 

C’est le moment de planter arbres et arbustes. Dans son Jardin des sables, à Montvendre, Annie Amoretti en a planté plusieurs centaines depuis la création du jardin en 1997. Voici 6 arbres et arbustes coups de cœur qu’elle nous présente…

Le colletia, c’est beau, mais ça pique !

Colletia
Colletia paradoxa ©Diderot/Wikimedia

Il ressemble à un cactus, pique comme un cactus, mais ce n’est pas un cactus ! Le Colletia paradoxa (qu’on trouve aussi sous le nom Colletia cruciata) est un arbuste persistant originaire d’Amérique du Sud qui a le très bon goût de bien s’adapter à nos jardins. En automne, il produit des toutes petites fleurs blanches mellifères et parfumées. À installer de préférence au soleil, mais surtout à l’abri des vents froids. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est un arbuste qui résiste bien au froid. Dans la Drôme, où le froid peut être sévère et durable, il a résisté à deux semaines de très fort gel. Dernier atout du Colletia : personne ne risque d’entrer chez vous si vous en faites une haie. Inconvénient : ce n’est pas une plante à installer dans un jardin où cavalent des gamins, ses épines sont très très acérées. 

Où le trouver ? Les botaniques du Val Douve, Pépinière Poiroux, Pépinière du Domaine du Rayol.

 

Une splendeur à l’automne, l’érable ‘Seiryu’

Érable 'Seiryu'
Érable ‘Seiryu’. ©leafland

Son nom signifie “Dragon vert bleuté”… On ne voit pas bien le rapport, mais il fallait bien donner un nom à cette variété d’Acer dissectum palmatum. Les feuilles fines et très découpées sont d’un joli vert aux extrémités légèrement teintées de rouge. À l’automne, la feuille vire au rouge cramoisi. Contrairement à bon nombre de ses copains de la famille Dissectum, il adopte un port érigé. Chez Annie, il pousse en terrain pauvre et sec, à mi-ombre. Dans son milieu naturel, c’est un érable qui peut atteindre 5 à 7 m de haut et 3 à 4 m de large. Dimensions réduites sous nos latitudes.

Où le trouver ? Pépinières Roué, Pépinières du Val de Jargeau, Stervinou.

 

 

Le jujubier, feuillage + fruits = duo gagnant

©lianem

On l’admire et on mange ses fruits (appelées aussi dattes chinoises) en forme de petites olives, mais seuls, les habitants du sud de la France peuvent faire les deux. Car il faut au  jujubier (Ziziphus jujuba) beaucoup de soleil et de chaleur pour produire ses petits fruits, rouge-brun à maturité, riches en vitamine C. Au Nord de la Loire, il faut s’en contenter comme arbre d’ornement ce qui n’est déjà pas si mal puisqu’il offre un joli feuillage vert très lumineux qui prend une couleur jaune beurre à l’automne. Arrosez bien les deux premières années de sa plantation. “Jujube”, c’est aussi le titre de l’autobiographie de Juliette Gréco, mais, bon, c’est une autre histoire…

Où le trouver ? Pépinière du Bosc, Pépinières Sebastien Tan, Pépinières Louis Gauthier, Pépinières Quissac.

 

 

Croissance rapide pour la vigne de Coignet

©I. Morand

Cette plante grimpante, originaire du Japon, est sans aucun doute la vigne ornementale la plus spectaculaire. Ses feuilles sont grandes comme des assiettes (elles peuvent atteindre 30 cm !), leur revers est velouté. À l’automne, la Vitis coignetiae assure le spectacle : son feuillage prend des tons rubis, écarlate avec des pointes d’orange. Elle donne, en fin d’été, des petits fruits noirs (non comestibles). À savoir : Madame pousse vite et à tendance à prendre ses aises, voire à devenir envahissante. À vous de voir si vous voulez, comme Annie Amoretti, la laisser crapahuter sur, dans, au-dessus, parmi les plantes voisines ou si vous préférez la “dompter” en la guidant sur une pergola ou un treillis mural (prévoyez dans ce cas un support solide, car elle est super costaude).

Où la trouver ? Cerdys, Semences du Puy (graines)

 

L’arbre à caresses : Arbutus andrachnoïdes

Arbutus andrachnoides
©I.Morand

Pas de nom vernaculaire pour cet arbre, hybride de l’arbousier de Chypre (A. andrachne) et de l’arbre aux fraises (A. unedo) qu’Annie Amoretti n’a pas choisi pour son feuillage, mais pour la beauté de son écorce lisse qui devient de plus en plus rouge quand sévit l’hiver. Vers le mois de juin, l’écorce s’exfolie et révèle une étonnante couleur vert pistache ! Cet arbre peut atteindre 6 à 8 m, il tolère la sécheresse estivale, les embruns et pousse même dans les terrains sablonneux. C’est l’arbre le plus caressé par les visiteurs du Jardin des sables !

Où le trouver ? Pépinières Lepage, Créa’paysage, Pépinières Eric Duval.

 

 

Érable cannelle, on en mangerait… 

érable cannelle
©Graeme Scott / Flickr

Découvert en Chine, dans la région du Sichuan par un botaniste anglais au début du XXe siècle, Acer griseum joue forcément les vedettes dans un jardin (on peut même le planter dans un petit jardin) avec son écorce qui s’exfolie en lambeaux-rouleaux couleur cannelle (ou chocolat, chacun ses goûts…). Il offre également à l’automne un feuillage très intéressant, rouge, jaune et orange. Il apprécie une exposition soleil ou mi-ombre. Il poussera plus vite en sol riche et situation abritée.

Où le trouver ? Promesses de fleurs, Maillot Bonsaï, Pépinières Rouxel, Vallonchene.

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial