Philippe Leclercq est spécialisé dans la culture des arbres et des arbustes et notamment des magnolias. Nous lui avons demandé de sélectionner trois magnolias vraiment très différents. À vous de choisir celui que vous préférez…

À fleurs de chrysanthème 

Vous connaissez sans doute le magnolia étoilé classique, le plus florifère de tous les magnolias, celui qui nous ravit par son abondante floraison blanc pur en mars-avril. Le magnolia étoilé à fleurs de chrysanthème (Magnolia stellata ‘Chrysanthemiflora’) est encore plus attachant avec ces fleurs aux nombreux pétales roses. Autre atout : sa taille, limitée à environ 1,50 m ce qui fait de lui un magnolia bien adapté aux petits jardins. 

 

 

Une longue floraison

‘Yaeko’ est un original chez les magnolias. Il fleurit au printemps, s’accorde une pause en juin puis recommence à fleurir de juillet à octobre. Il épanouit de superbes fleurs dans des tonalités rouges et pourprées (une nuance qu’on observe lors de sa remontée estivale). Adulte, il atteindra 4 m environ. Sa croissance est plutôt lente, car chaque petite pousse produit un nouveau bouton floral (ce sont eux qui s’ouvrent l’été).

Et parfumé en plus !

Les boutons du Magnolia loebneri ‘Mag’s Pirouette’ ressemblent à ceux de certaines roses. Ils éclosent au printemps en fleurs rondouillardes, blanc pur. Son plus : un parfum pas très prononcé, mais délicat. Il convient aux petits jardins, car il être contenu aux alentours de 2 m. Croissance lente.

 

 

 

 

 

Ces 3 magnolias sont à feuillage caduc, se plantent en plein soleil ou à mi-ombre dans n’importe quel type de sol. Philippe Leclercq les cultive dans ses pépinières, à Hantay, dans le Nord. Retrouvez-le sur les fêtes des plantes notamment les 31 mars et 1er avril à Locon, les 6,7 et 8 avril au Domaine Saint-Jean-de-Beauregard. 

 

 

 

 

Lien vers l'Hortus Shop soldes hiver 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.