Entre un terrain tout nu et un terrain rempli d’adventices, il y a forcément une moyenne. Les désherbants de synthèse étant désormais interdits, il faut procéder autrement. Voici les outils indispensables et les “pourquoi pas aussi”…

 

©Fiskars

 

Le couteau désherbeur

À utiliser dans la lutte contre les adventices à racines profondes (liseron) et celles des plantes qui poussent en rosettes (plantain). Il ressemble à une gouge à asperges (vous pouvez vous en servir également) avec une lame latérale – ou pas – en plus. À utiliser de préférence en sol humide sinon, vous allez vous échiner pour pas grand-chose. La racine ne viendra pas en son entier et elle se fera un plaisir de vous (re)pourrir la vie peu de temps après. Pour ménager votre dos, mettez-vous à genoux sur un petit coussin, mettez des gants et à l’attaque !

©Fiskars

Le désherbeur écolo et anti-mal de dos

À utiliser pour éliminer les plantes à racines pivotantes, ces grosses mémères qui nous enquiquinent (pissenlit, rumex). On le plante dans le sol. Ses quatre dents super-costaudes attrapent la racine. Vous n’avez plus qu’à appuyer sur un levier pour extirper la saleté de racine (en chantonnant “Je t’ai eue, je t’ai eue, lalala”). Et tout ça sans se baisser, alléluia !

Le grattoir et le couteau grattoir

À utiliser surtout au potager, entre les rangs de légumes. La lame du grattoir coupe juste sous leur collet le mouron, le pourpier et autres petites vilaines qui prennent un malin plaisir à se reproduisent par graines.

Le couteau-grattoir… Tout est dit, il coupe et il grattouille. Spécialement étudié pour agir dans les endroits les plus étroits : entre les dalles, les pavés, le nom des murs où la plante réussit à faire son nid malgré le peu de terre. 

©Botanic

La binette hollandaise

La lame de cette binette permet de désherber et de retirer la mousse sur des pavés, des dalles. 

©Fiskars

©Comptoirs des jardins

La serfouette double usage

Côté pointu, elle permet de désherber. Côté plat, elle sert à désherber en coupant les racines. Mais on trouve aussi des serfouettes panne-crochet ou pointe crochet. 

©Leborgne – Naturovert

La Rotogrif

Pour désherber dans les massifs. On la fiche au sol, on donne un p’tit coup de volant (comme un guidon) et hop, on travaille la terre et on désherbe (et vice-versa). 

Le sarcloir

On l’appelle aussi ratissoire, il sert à arracher les plantes spontanées. Contrairement à la binette, on ne travaille pas la terre avec. Mais sa copine, la binette, peut aussi être utilisée pour désherber. 

©Ets Jabeaudon

 

Le désherbeur thermique électrique ou à gaz

Ça chauffe et ça brûle les plantes ! Si vous avez un petit jardin, pas la peine d’investir dans un tel matériel. De plus, j’ai remarqué que, largement utilisé par les espaces verts de ma commune, il ne vient pas vraiment à bout des adventices logées entre le mur et le trottoir par exemple.  

©Tecnoma

 
 

 

 
"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial