On a beau dire, il faut respecter les plantes, la nature, etc, il reste que le liseron, eh bien le liseron, il nous soûle, nous enquiquine, voire nous emm… et pas qu’un peu. Comment en venir à bout au jardin ? 

Il y a liseron et liseron… 

L’ennemi est double et fourbe ! Le liseron des haies (Calystegia sepium) est un morpion XXL. Il s’agrippe au moindre support vertical (grillage, arbuste, arche, colonne et même des hautes plantes vivaces qui n’ont rien demandé les pauvrettes !). Ses fleurs sont blanches. On fait un tour au jardin, on espère lui avoir tordu le cou et puis deux semaines plus tard, lalalalalère, le voilà revenu… Et puis, il y a son cousin, le liseron des champs (Convolvulus arvensis), l’habitué de nos potagers. Lui, il rampe et rampe et rampe encore. Ses fleurs sont roses. Il s’insinue partout, il crapahute. Il énerve. 

©chris2766

Blitzkrieg = guerre perdue…

À la fin du printemps, le jardinier – bien énervé – se saisit d’une gouge et entreprend de zigouiller les occupants. Autant dire que l’énervement n’est pas à la hauteur du résultat, même en ayant copieusement arrosé pour pouvoir extirper la racine bien planquée. À l’automne, face à l’ennemi, le jardinier – en rage cette fois-ci – s’empare d’une fourche-bêche ou d’une Grelinette et lance l’assaut. Le liseron fait “aïe aïe aïe”, il mime la capitulation, le sycophante que voilà… 

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial