Balades en Suisse (3) Incroyables narcisses

Après un lunch léger au bord du Lac Léman par un soleil de plomb, nous partons admirer les champs de narcisses des prairies des Hauts de Montreux. Cela promet d’être grandiose !

Dès la fonte des neiges, les narcisses (Narcissus poeticus subsp. radiiflorus) pointent délicatement et fleurissent de fin avril à fin juin. Stations de ski, l’hiver, les prairies des hauts de Montreux et de Vevey se transforment en vastes paysages immaculés (ou presque) et subtilement parfumés. Un phénomène décrit par l’écrivain Ernest Hemingway dans l’Adieu aux armes.

Jusqu’à la Première Guerre mondiale, la fête des narcisses, avec ses corsos fleuris et ses somptueux spectacles, marquait la fin de la haute saison hivernale. Toute la Jetset quittait la Suisse en emportant avec nostalgie des narcisses en boîte ou en bouquet (quel romantisme…). Une fleur largement utilisée dans la promotion de Montreux Riviera ! Hélas, victimes de leur succès (mérité), les prairies de narcisses ont reculé de plus de 40% depuis vingt ans.

Des narcisses, certes, mais aussi des trolles d’Europe (Trollius europaeus) et des vératres (Veratrum nigrum).

De magnifiques sentiers en planches de bois traversent les plus belles prairies, les paysages les plus spectaculaires et serpentent dans les forêts et le haut marais alentour (où poussent des plantes carnivores). À ne pas manquer.

Une rencontre inattendue

Nous entendons soudain un cor lointain qui joue “Amazing Grace“. Nous hâtons le pas pour ne pas le louper. En arrivant au chalet, nous faisons la connaissance de Gérald, jovial retraité suisse qui vient tous les jours ou presque pour jouer du cor des alpes. La vraie carte postale !

 

Le cor des Alpes est apparu au XIVe siècle. On le trouve surtout en Suisse, en France, et dans toute l’Europe Centrale. Il était utilisé pour communiquer à distance en montagne, pour prévenir d’un danger, ou pour appeler les villageois à l’église. Les bergers y recouraient durant la transhumance alpine. Il est fabriqué en bois et en plusieurs parties pour être transporté plus facilement. Certains sont télescopiques et en kevlar pour les rendre encore plus légers. Il mesure 3,60 m, mais certains font jusqu’à 18 m. Le plus long mesure 47 mètres ! Aucun ne permet de jouer toutes les notes de la gamme (au grand désespoir de Gérald). Pas si facile…

Voilà. C’est terminé. Nous rentrons. Encore une jolie découverte que ces prairies alpines éphémères qui valent largement le détour. “Parce que je le Vaud bien !” aurait dit Gérald.

Il existe même un site qui présente les plus jolis spots en fonction de la date. Incroyable ! ICI

Là-haut sur la montagne, par Gérald Concert privé (Medley), par Gérald Concert privé (Airs de nos montagnes), par Gérald

Prochainement, visite du château de Prangins, toujours sous le soleil.

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial