Éric Lenoir, paysagiste, pépiniériste – Le Flérial, la pépinière aquatique – auteur de “Le jardin Punk“, collaborateur d’Hortus Focus vient de prendre un engagement important dans la défense de la santé, du climat et de la biodiversité : commencer aujourd’hui même une grève de la faim en soutien à l’action lancée le 28 octobre dernier à Pierre Larrouturou. La France et l’Allemagne s’opposent aujourd’hui à la création d’une taxe sur les transactions financières au niveau européen qui permettrait de financer des projets importants pour l’avenir de la planète et des générations à venir. Le budget est en cours de discussion dans les instances européennes et la bataille que mène le rapporteur du budget et tous ses soutiens est urgente.

Hortus Focus soutient cette action pour le climat, la santé et la biodiversité qui aboutira d’autant plus rapidement qu’elle sera largement partagée. Nous espérons que vous relaierez  cet appel afin que les grévistes de la faim ne mettent pas leur santé en jeu inutilement.

Voici leur manifeste.

UNE CONVICTION, UNE COLÈRE

On ne peut plus laisser nos gouvernements dire "la lutte contre le réchauffement climatique sera une priorité" et laisser courir les marchés financiers, dont ceux qui sont à la base du dérèglement climatique et de la casse sociale parce qu'ils induisent, sans les faire participer à l'effort collectif.

climat : TAXER LA SPECULATIONPOURQUOI ?

 
60 000 000 000 € par an, c’est le plan de financement ambitieux pour mettre en œuvre ce qui nous permettra de transformer suffisamment nos pays pour limiter la casse en émettant moins de gaz à effet de serre, en résolvant une partie des problématiques engendrées, et en s’armant mieux face aux changements inéluctables, qu’il est trop tard pour les corriger.
 
60 000 000 000 € par an, c’est ce que rapporterait une minuscule, ridicule petite taxe de 0.1% sur les transactions financières, qui ne sont issues ni du travail acharné de petites mains dans les mines, ni de la sueur de femmes (ou hommes) de chambre, mais désormais surtout de l’action d’algorithmes qui vendent ou achètent des quantités astronomiques de biens ou services qui enrichiront des actionnaires et des marchés au mépris de l’environnement comme de nos conditions de vie. Quand on sait qu’on paye au minimum 5.5% de TVA sur nos aliments, nos produits d’hygiène essentielle, et à peu près tout ce qui est indispensable à nos vies, cela semble absurde de petitesse.
 
Nous vous invitons à nous rejoindre dans cette exigence évidente, citoyenne, engagée, de la façon qui vous conviendra.
Partager, au moins, sera un premier pas, parce qu’une grève de la faim est inutile si elle n’est pas connue par un maximum de personnes.

COMMENT ?

Dès le lundi 9/11/2020, nous soutiendrons le rapporteur du budget au sein de l’Union Européenne Pierre Larrouturou en entamant nous-mêmes une grève de la faim, comme il le fait en ce moment pour exiger des Etats européens le respect des engagements de l’Union.
 
Notre action, qui doit durer à priori jusqu’à la fin du mois, ne supporte aucun parti en particulier, seulement cette exigence évidente que les Etats -et la France en particulier- se donnent réellement les moyens de réduire le désastre lié au bouleversement du climat et à l’érosion de la biodiversité, qui rendra les 2/3 de la planète inhabitables bien avant que nos enfants soient vieux.
 
Nous sommes déjà plusieurs simples citoyens à nous être engagés afin de faire savoir aux médias et au grand public ce qui se joue actuellement. Ce n’est pas un geste suicidaire, mais au contraire un rappel à la vie, au fait que la protection de la planète qui nous accueille a plus d’importance que la satisfaction du Marché et des milliardaires.
 
Merci de nous faire savoir si vous vous ajoutez à la liste pour lui donner plus de force et de visibilité. Même quelques jours de grève de la faim, symboliques, sont les bienvenus.
 
climat : GREVISTES DE A FAIM POUR UN AVENIR POSSIBLE

Page facebook

 

UN MOUVEMENT COLLECTIF

 

Ils ont rejoint le mouvement : 

A ce jour, les citoyens grévistes de la faim sans limite de durée sont:
  • Elinka Betinsky, botaniste et activiste
  • Eric Lablanche, Journaliste, auteur
  • Laure Noualhat, Journaliste, auteure
  • Pierre Larrouturou, Député européen rapporteur général du budget au Parlement Européen
  • Luc Koedinger, formateur en jardinage biologique
  • Paul Legras, retraité, ancien entrepreneur social
  • Eric Lenoir, Paysagiste et pépiniériste, auteur

Ils soutiennent le projet de taxe sur les transactions financières

 

 

Pierre Larrouturou

Eurodéputé, agronome et économiste

 

Live FB-Pierre Larrouturou

Pour pouvoir l’écouter, cliquez sur les images !

FB Live -Pierre Larrouturou

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial