Vers la boutique d’Hortus Focus
Pachystegia insignis
Végétal 85

À découvrir : la marguerite de Nouvelle-Zélande

La marguerite de Nouvelle-Zélande résiste très bien à la sécheresse, peut tenir le gel jusqu’à – 10°C. Cet arbuste, Pachystegia insignis, aux fleurs très décoratives, à petit développement, se glisse facilement dans un massif. Les conseils de Marc-Henri Doyon qui produit cette plante dans sa pépinière vendéenne, Végétal 85.

Pachystegia insignis
Un bouton tout duveteux ©Végétal 85

Les atouts de cette marguerite de Nouvelle-Zélande

  • C’est l’une des meilleures plantes résistantes à la sécheresse que je connais ! Le feuillage est vernissé, assez coriace. Le revers est couvert d’une sorte de tomentum, des petits poils blancs très fins. Un bon indice de plante bien adaptée à la sécheresse. J’en ai planté une au printemps sous un chêne. Arrosée à la plantation, elle s’est passée d’eau ensuite et s’est très bien comportée. Aussi bien qu’un cactus ou un yucca ! 
  • Le feuillage est persistant et donc décoratif à longueur d’année. 
  • La floraison est printanière, en marguerites blanches, au printemps. La floraison est très longue. Le mariage feuillage argenté et fleurs blanches est toujours classe dans un massif. 
  • Elle tient le froid jusqu’à – 10 / – 12°C, en sol bien drainé. Je connais un pied installé à Angers voilà une bonne dizaine d’années et qui a parfaitement supporté ces températures basses.

 

 

 

Marguerite de Nouvelle-Zélande – Fiche de culture

Pachystegia insignis
©Végétal 85
  • Nom latin : Pachystegia insignis
  • Exposition : du soleil et encore du soleil. Il faut qu’elle reçoive le soleil au moins tout l’après-midi. 
  • Sol : très bien drainé. Surtout pour l’aider à passer l’hiver sans souci. Si vous jardinez en terre humide, plantez-la dans un massif surélevé. Si votre terre est un peu lourde, un peu argileuse, mettez du gravier et un peu de sable dans le fond du trou de plantation. 
  • Plantation : au printemps ou à l’automne. 
  • Taille : possible après la floraison. Mais comme la croissance moyenne est de 15 cm par an, on peut très bien oublier la taille.  Ce n’est pas une plante envahissante. 
  • Maladies ? Aucune.
  • Ravageurs ? Aucun ! 

Végétal 85, c’est PAR ICI !

 

Pachystegia insignis
Share via
Copy link
Powered by Social Snap