Vers la boutique d’Hortus Focus

Les orchidées parfumées

orchidées parfumées
Foto by M

Si vous cherchez une orchidée un peu plus originale que les phalaenopsis, pensez aux orchidées parfumées. Le choix ne manque pas. Quelques exemples avec Colombe Lecoufle, des pépinières Vacherot et Lecoufle.

Cattleya

Ils sont en fleur à l’automne et vers Noël. Le cattleya présente un pseudo-bulbe élancé. En haut du pseudo-bulbe arrive une feuille très robuste, bien épaisse. Au milieu de la feuille, on peut voir une spathe se développer. Au départ, cela ressemble à une cosse de petits pois. Puis les boutons sortent et les fleurs, de 1 à 5 par bouquet, s’ouvrent. Chaque fleur peut mesurer jusqu’à 10 cm de diamètre. 

orchidées parfumées
©Jim Brown

Ces cattleyas sont les orchidées iris, qui parleront forcément aux lecteurs de Proust…

« Elle tenait à la main un bouquet de catleyas et Swann vit, sous sa fanchon de dentelle, qu’elle avait dans les cheveux des fleur de cette même orchidée attachées à une aigrette en plumes de cygne (…) à l’ouverture du corsage décolleté (…) étaient enfoncées d’autres fleurs de catleyas » (Du côté de chez Swann). Odette de Crécy et Swann « font catleya » ou « arrangent les catleyas », bref ils font l’amour en langage proustien…

(Chez Proust, vous noterez que Cattleya ne prend qu’un seul t).

Variétés conseillées

  • ‘Hope’ : fleurs banches, labelle agrémenté d’une éclaboussure fuchsia.
  • ‘Liu’s Joyance’ : fleurs jaunes, labelle rouge.
  • ‘Mickey Mouse’ : labelle rouge cerise, pétales blancs maculés d’une grosse tâche mauve.
  • ‘Young-Min Golden Boy’ : fleurs orange vif ! Très original.
orchidées parfumées
Zigopetalum ©Julia Reed
orchidées parfumées
'Liu's Joyance' ©Vacherot et Lecoufle

Zygopetalum

Leur parfum est fort, vraiment intense à la tombée du jour. Le zigopetalum se présente avec un bulbe à la base et de jolies feuilles bien élancée. La tige florale est plutôt longue même si elle dépasse à peine des grandes feuilles. Elle produit une grappe de 6 à 10 fleurs de 5 cm de diamètre au maximum. Les fleurs sont très colorées : brun, vert, violet, pourpre. Le contraste des couleurs est vraiment remarquable.  

Angraecum

Le genre comprend plus de 200 espèces. On les surnomme « étoiles de Madagascar ». Ces orchidées à fleurs blanches ont des feuilles plutôt coriaces. Il existe plusieurs espèces parmi lesquelles :

A. scottianum : orchidée compacte. La tige est d’abord érigée sur les jeunes plantes puis elle retombe sur 50 cm maximum. Parfum délicat la nuit. 

B. didieri : une mini orchidée portant une fleur solitaire de 6 cm, au labelle blanc immaculé. Parfumée la nuit.

orchidées parfumées
A. scottianum
orchidées parfumées
©JakeOlimb

Oncidium

Les oncidiums sont des orchidées super robustes, très agréables à cultiver en intérieur. Les tiges sont longues, très élancées. Les fleurs, nombreuses, sont plutôt miniatures (2 cm de diamètre). 

Variété incontournable

‘Sweet Fragrance’ : fleurs grenat, labelle blanc marqué de mauve. On l’appelle « l’orchidée vanille-chocolat » car, en fonction de nos mémoires olfactives, il sent soit la vanille, soit le chocolat. Cet oncidium peut fleurir plusieurs fois dans l’année.

L’orchidée au parfum de… camembert !

orchidées parfumées
©Alfred Smatlanek Sikula

Les bulbophyllums sont des orchidées très intéressantes mais certains ne sentent pas bon du tout. Certaines font même le bonheur des mouches (B. beccari), c’est dire. Le « parfum » tire vers le camembert, les pieds, bref, des odeurs très désagréables voire la charogne (B. echinolabium, B. putridum). À part les collectionneurs, pas grand monde n’en veut ! Tu m’étonnes…

Ces plantes sont à cultiver plutôt en intérieur toute l’année.

Il existe d’autres orchidées qui ne sentent pas bon du tout : Masdevallia colossus développe une épouvantable odeur de charogne, et Masdevallia triangularis pue le moisi. 

‘Sweet Memory’, un phaenopsis super parfumé

Quelques phalaenopsis sentent bon, surtout ‘Sweet Memory’, à la fleur très étoilée et très épaisse (on dirait presque du plastique…). Dès qu’il fait un peu chaud, la fleur embaume. Autre particularité : les feuilles sont larges et très claires. La plante peut paraître mal en point mais non, rassurez-vous, elle va bien !

Comment cultiver ces orchidées parfumées

Oncidium, Cattleya, Zygopetalum, Angraecum fleurissent chaque année. La durée de leur floraison s’étale entre trois semaines à un mois et demi. C’est vrai qu’elles ne tiennent pas la performance florifère des phalaenopsis mais elles sont vraiment sympathiques.

Si l’oncidium et le zygopétalum peuvent vivre l’hiver dedans et l’été dehors, ce n’est pas le cas du cattleya. C’est une plante de serre chaude qui est à cultiver en intérieur et qui aime beaucoup être dans le « vrai » noir la nuit. 

Si vous sortez vos orchidées dehors en été, ne les installez pas au soleil brûlant de l’après-midi. Installez-les là où elle recevront du soleil seulement le matin ou en fin de journée.

La gestion de l’arrosage, l’éternel souci

Ces orchidées s’arrosent en moyenne une fois par semaine avec une eau pas trop calcaire. L’eau de pluie est idéale. Une eau de source comme la Volvic convient aussi. L’eau doit être à température ambiante pour ne pas créer de choc thermique. 

Arrosez plus souvent vos orchidées quand elles sont en période de croissance. Réduisez les arrosages en période de repos. 

Le plus important : laissez bien sécher le substrat de vos orchidées entre deux arrosages. Le sur-arrosage fait pourrir les racines. 

Dans quelles pièces installer ces orchidées parfumées ? 

Elles peuvent être placées n’importe où dans la maison. Salle de bain, cuisine, salon, chambre, tout leur va, à condition qu’il y ait de la lumière. Elles adorent être environ à 1 m d’une fenêtre ou d’une baie vitrée. 

Noël à Boissy

Comme chaque année, les établissement Vacherot et Lecoufle mettent en scène leurs orchidées dans leur serre-cathédrale de 600 m2, avec des décorations de Noël. Vous allez en prendre plein les yeux ! 

Ouverture du mercredi 15 décembre au vendredi 31 décembre (fermeture le samedi 25 décembre). Entrée libre. “La Tuilerie », 29 rue de Valenton, 94470 Boissy-Saint-Léger. Plus d’infos ICI ! 

Des ouvrages de référence pour orchidées parfumées (ou pas)

Ô orchidées !, de Pascale de Trazegnies, illustrations de Djohr. Un herbier qui rassemble une centaine d’orchidées par le prisme de la littérature, de Confucius à Simone de Beauvoir en passant par André Breton, Marcel Proust, Pline l’Ancien, Boris Vian… Flammarion, 32 €.

Petit-larousse-des-orchidees

À la recherche des orchidées de Madagascar, de Jean-Michel Hervouet. Sur les traces d’Henri Perrier de la Bâthie qui découvrit la plupart des orchidées malgaches. Un livre pour les experts et les collectionneurs. Biotope Éditions, 65 €.

o orchidées

Le petit Larousse des Orchidées, de Françoise et Philippe Lecoufle, Colette et Dominique Barthélémy, Gérard Schmidt. Les conseils des professionnels pour vous aider à cultiver plus de 90 genres d’orchidées. Larousse, 24,90 €.

orchidees madagascar
close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

orchidées parfumées
Share via
Copy link
Powered by Social Snap