Antoine Rozès, photographies 2010-2020 : entre forêt et mythologie

Ce livre de photos et de textes d’Antoine Rozès composé de deux parties (L’hors de moi en bois et Orphée et Eurydice) marie la beauté des images, à la poésie et à la philosophie. Il rayonne magnifiquement à quelques jours de Noël. À découvrir et à (s’)offrir de toute urgence, éventuellement accompagné d’une ou deux photographies originales (voir en bas de l’article).

Une forêt, la nuit…

C’est un livre beau et inspiré, un livre profond, un livre rare. Par la magie de ses images et de ses mots, Antoine Rozès, photographe, mais aussi poète et philosophe nous fait d’abord pénétrer  dans un bois mystérieux, la nuit. Un petit bout de Dordogne qu’il fréquente depuis plusieurs années et où il aime aller se perdre, trébucher, méditer. Toutes sortes d’idées lui viennent, qu’il nous raconte. Des peurs aussi. À la lumière de ses projecteurs, apparaît tout un univers fantomatique et luisant de branches, de mousses, de lichens formant une étonnante danse végétale. Du noir, du vert, du bleu sombre ; une pointe de turquoise ou de vif-argent. Le spectacle est somptueux. On s’en arrache difficilement.

V-L'hors de moi en bois ©Antoine Rozès
V-L'hors de moi en bois ©Antoine Rozès

Orphée et Eurydice

La deuxième partie du livre s’attache au mythe grec d’Orphée et Eurydice. Souvenez-vous ce héros qui, par amour pour son épouse, obtint d’Hadès la faveur de la faire sortir des enfers s’il ne se retournait pas pour la regarder ? Cette série de photos qu’accompagne un texte brillant nous parle de cette histoire. Et plus largement de la condition humaine, de l’homme et de la femme, de leur éternelle quête d’amour, de leur lien indéfectible avec la nature. Au fil des pages, deux êtres s’unissent ou s’affrontent, dansent ou se tendent, se contorsionnent, vêtus parfois de branches et de feuillages. Jusqu’à la transe et l’ivresse des corps. Notre regard vacille…

XLV-Orphée et Eurydice ©Antoine Rozès
XLV-Orphée et Eurydice ©Antoine Rozès

“Au-dessus de nos têtes il y a la voûte céleste. En dessous, il y a la voûte de ce que j’imagine possible. Encore en dessous, il y a la voûte de ce que je peux atteindre, réaliser.”

écrit Antoine Rozès. Notre voûte à nous, ce sera la petite porte du fond de nos jardins. Franchissez-la, à la nuit tombée, asseyez-vous sur le banc de pierre et plongez dans ces belles feuilles. Elles vous transporteront très loin, dans un monde de songes et de beauté.

Antoine Rozès, photographies 2010-2020.
L’hors de moi en bois et Orphée et Eurydice,
éditions Michel de Maule,
174 pages, 39 euros (édition bilingue)

Parallèlement, il a été tiré de cet ouvrage 39 exemplaires numérotés accompagnés d’une photographie originale signée de l’auteur (prix: 220 euros). Et 29 exemplaires numérotés accompagnés d’un diptyque original signé de l’auteur (prix: 440 euros). Commandes (règlement par chèque ou virement, frais de port offerts) auprès des éditions Michel de Maule, 41 rue de Richelieu, 75001 Paris. Tél. 01 42 97 93 56.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Antoine Rozès
Share via
Copy link
Powered by Social Snap