Les saules à chatons

Les saules à chatons
Yes

Les saules à chatons célèbrent le retour du printemps ! Petits, tout doux, soyeux, colorés… font qu’on leur pardonne presque de provoquer des allergies.

C’est quoi les chatons ?

Ce sont des inflorescences très souples, pendantes ou non, qui sont soit mâles soit femelles. Et à chacun son rôle ! Les mâles portent des étamines, les femmes détiennent les ovaires. Les chatons apparaissent parfois avant les premières feuilles. 

Ces espèces confient au vent le soin de transporter le pollen. Et c’est ce pollen qui provoque des réactions allergiques (rhinite, conjonctivite, crise d’asthme…).

Quelles espèces portent-elles des chatons ?

Les saules ne sont pas les seuls à développer ces chatons. Le vent se charge aussi de transporter le pollen des cyprès chauves (Taxodium distichum), noisetiers, garryas, mûriers à papier, aulnes, peupliers, bouleaux

Nos saules à chatons préférés ! 

Salix gracilistyla ‘Mount Aso’ (syn. S. chaenomeloides) est issu d’une espèce originaire du Japon et de la Corée. Son nom lui vient d’une montagne aussi populaire que le Fuji Yama. Rusticité : – 15°C – 20°C. Recommandé pour une plantation en haie, car il se limite à 3 m de haut. Les chatons sont géants et rose-rouge. L’espèce type offre elle des chatons quasiment noirs ! 

Jolie pointe de rose pour les bourgeons de Salix waldsteiniana x purpurea. Quand ils s’ouvrent, ils passent au jaune.

Les saules à chatons
'Mount Aso' ©MichelR45

Une merveille que le saule pourpre ‘Nana’ (S. purpurea) . Le rose des chatons se marie au bois pourpre. Pas très vigoureux : 1 à 2 m. On peut donc l’utiliser en petite haie et même en massif.

Du gris pour le saule de Suisse (S. helvetica). Les rameaux sont blanc-argenté et les chatons à l’unisson avant de passer au jaune en avril-mai. C’est un « minus » : pas plus de 1 m.

les saules a chatons
©dr
les saules à chatons
©I.Sáček

L’osier brun (Salix triandra) est très utilisé en vannerie pour son écorce foncée d’où son nom vernaculaire. Les chatons sont grêles, portent chacun trois étamines. C’est un saule qui dépasse largement les 5 mètres de haut. Chatons jaune vif sur la variété ‘Semperflorens’.

Saule marsault ‘Kilmarnock’ (Salix caprea). Cette variété offre un port pleureur et donc des chatons en cascade. Ils sont argentés avant de passer au jaune. Un saule à adopter dans tous les petits jardins. La variété ‘Silberglanz’ n’est pas pleureuse, mais son écorce rouge et ses gros chatons gris sont remarquables. 

les saules à chatons
©Marta Kent

Chatons en rouge et noir chez S. gracilistyla var. melanostachys. Peut-être (sans doute ?) l’un des plus beaux et spectaculaires ! Et tout le monde peut en profiter : il mesure entre 1 et 2 m de haut.

Bois sombre et gros chatons argentés (7 cm) pour S. hastata ‘Wehrhahnii’. Un saule très rustique et qui prend peu de place : 1 m x 1 m environ.

les saules à chatons
©np-e07

Les chatons femelles du saule de Sapporo (S. miyabeana) ressemblent à des chenilles verdâtres. Attention, c’est un gros modèle qui peut atteindre 10 m.

les saules à chatons
©Peganum

Saule laineux (S. lanata) : les chatons femelles, gris-jaune, sont spectaculaires. Les mâles sont dorés. Hyper facile à intégrer dans un jardin (il est plus large que haut, 1,5 m x 1 m) et surtout dans une rocaille.

Si vous aimez les saules et leurs chatons…

Une référence et une collection de saules à explorer (près de 200 !), celle de la pépinière Brochet-Lanvin.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les saules à chatons
Share via
Copy link
Powered by Social Snap