Les murs à fruits en zigzags à gauche

Nous interrompons nos parutions habituelles pour vous annoncer un évènement qui fera date ! Jean-Bernard de Champvallon vient de construire le premier mur à fruits, en zigzags à gauche. Une première mondiale ! Le génial inventeur de Saint-Martin-les-Écus, près de Montfaucon, dans cette partie du Lot qui s’appelle le “Gros Lot”, a en effet mis au point ce mur incroyable. Jean-Bernard, rappelons-le, est déjà l’inventeur du crayon à papier pour gaucher. Indispensable outil, qu’il a inventé alors qu’il était encore étudiant à l’École des mines.

En partenariat avec BRF-TV (La TV sans langue de bois. NDLR), notre correspondant l’a interviewé en exclusivité pour notre plus grand plaisir.

Hortus Focus : « Jean-Bernard, bonjour. Racontez-nous comment cela est arrivé .»

Angkor
La racine en question

J-BDC : “Je rentrais chez moi par une nuit sans lune. Il était tard. En longeant le mur de ma propriété, je me suis cogné le pied sur une grosse racine. J’ai hurlé. Malgré la douleur, j’ai réussi à regagner mon domicile. Cela m’a empêché de dormir (Jean-Bernard est insomniaque. NDLR). Je me suis dit. C’est ballot. Si le mur avait été dans l’autre sens, je ne me serais pas ruiné le gros orteil. J’ai cogité. Cogité…

 

La nuit porte conseil

Le lendemain matin, après mon chocolat, préparé avec amour par Marie-Charlotte, mon épouse, je suis retourné sur le lieu du drame. Et là, j’ai réalisé que si le mur avait tourné dans l’autre sens, rien ne serait jamais arrivé.

 

Un travail titanesque

J’ai démonté le mur, zigzag par zigzag, brique par brique et je l’ai tout simplement remonté en partant vers la gauche. Je n’ai même pas eu besoin d’inverser les briques. Ainsi, la racine s’est retrouvée chez mon voisin. C’était d’une telle évidence. Je me serais épargné bien des souffrances…

J’avoue que votre passionnant article sur les murs en zigzags m’a, sans doute, fortement influencé » (Cf l’article en bas de page. NDLR).

Le mur en zigzags à gauche
Le mur en zigzags à droite

HF : « Le mur en zigzags à gauche. Quel talent. Les mots nous manquent. Quelle revanche sur l’existence, car je crois savoir que votre dernière invention, le marteau pour gauchers n’avait pas frappé les esprits ».

J-BDC : « En effet, vous avez raison. Le monde est cruel, parfois. Pour rattraper le coup (Rires. NDLR), je négocie une joint-venture avec une fabrique roumaine de clous pour cercueils. Nous ne sommes qu’au début des négociations. Mais je ne vous ai rien dit… ».

HF : « Comment voyez-vous l’avenir ? »

J-BDC : « Marie-Charlotte et moi-même avons décidé de ne pas déposer de brevet. Le monde va tellement mal. Nous souhaitons offrir notre invention afin de participer à la création d’un monde meilleur. Des petits zigzags pour l’Homme, de grands zigzags pour l’humanité ! ».

HF : « On vous connait bien, Jean-Bernard, toujours en effervescence. Vous avez des projets en cours, c’est certain. Un dernier mot pour nos lecteurs ? “

J-BDC : « Hortus Focus, je vous adore. Si, si, je suis sincère. Je peux juste vous dire que je travaille actuellement sur un tout nouveau rouleau de papier-toilette pour gauchers. Le papier se dévide dans l’autre sens. Les premiers prototypes sont sortis, mais ne sont pas encore totalement au point. Je suis à 2 doigts d’y parvenir… ».

HF : « Merci ».

J-BDC : « Avec plaisir ».

C’était Dimitriovitch Popoff, en direct de Saint-Martin-les-Écus. À vous les studios…

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap