Feuillage exubérant, quelles plantes choisir ?

© Isabelle Morand

Ils sont à la mode, ces grands voire très grands feuillages. Ils apportent de l’exotisme, de la fantaisie. Voici quelques plantes à feuillage exubérant choisies par Cédric Basset (pépinière AOBA) et ses conseils pour bien les installer chez vous.

Tetrapanax

C’est un grand arbuste ou un petit arbuste qui fait des feuilles potentiellement immenses. Mais je mettrai un petit bémol à la plantation de Tetrapanax papyrifera : il peut être drageonnant. Il faut donc le réserver aux grands jardins et le surveiller. On peut aussi le cultiver dans un grand bac et là, on règle le problème.

©Isabelle Morand
©Isabelle Morand
©Isabelle Morand
©Isabelle Morand

Les bananiers

Ils sont à la mode avec leurs feuilles qui peuvent faire plusieurs mètres de haut. Là encore un bémol ou plutôt un conseil : cultivez-les à l’abri des vents sinon vous aurez vite des feuilles déchiquetées et très moches. 

Dans le clan des Schefflera

Comme toutes les Araliacées, les scheffleras ont le vent en poupe, car on trouve des feuillages exubérants chez de nombreuses variétés ou espèces. La seule contrainte : pour la plupart, ils poussent à l’extérieur dans les régions de climat doux (sud, Bretagne, Normandie). Il existe une espèce qui peut être cultivée à peu près partout. C’est le Schefflera delavayi qui tient le froid jusqu’à -15°C. 

Autre Araliacée intéressante : Fatsia ‘Green Finger’ pour ses grandes feuilles très découpées, son port graphique et assez léger. 

Schefflera delavayi ©Cédric Basset
Schefflera delavayi ©Cédric Basset
Colocasia gigantea ©Isabelle Morand
Colocasia gigantea ©Isabelle Morand

Chez les Aracées

Les Colocasia sont également très tendance. Mais attention, beaucoup sont peu rustiques et, parfois, beaucoup moins rustiques qu’on vous le dit. J’en ai testé l’hiver dernier qui étaient donnés pour -15°C, je vous vous assurer qu’ils ont « cuits » à -3°C. En revanche, je connais une variété parfaitement rustique, c’est Colocasia ‘Pink China’ qui tient – 12°C sans aucun souci et fait des feuilles immenses. Il se comporte comme une vivace, disparaît complètement en hiver et repart de la souche au printemps. Vous pouvez le planter dans un massif de vivaces ou parmi des arbustes. Spectacle garanti. 

Une ortie géante

On en parle de plus en plus, et à raison. Le Boehmeria spicata (l’ortie de Chine arbustive) est vivace et peut pousser jusqu’à 2 m voire 2,5 m en quelques semaines. Les feuilles dépassent 50 cm de long ; elles sont vert foncé, très nervurées. J’adore les feuillages exubérants de ces « fausses » orties. 

Boehmeria spicata ©Cédric Basset
Boehmeria spicata ©Cédric Basset

La ronce plus grande que les copines

Je sais, parler de ronces, ce n’est pas forcément bien pris. Et si je choisis d’en parler, c’est qu’elle étonne toujours les visiteurs de notre jardin. Il s’agit de Rubus calophyllus. Une ronce originaire de l’Himalaya qui fait des feuilles de plus de 20 cm de long. Une merveille qui ne ressemble pas vraiment à une ronce telle qu’on l’imagine. Les tiges sont arquées et dépassent 3 m de long. Seul bémol : il faut la réserver aux climats doux. 

Feuillage exubérant pour l’ombre fraîche et les sols humides

Elle ressemble beaucoup aux Rodgersia (elle était d’ailleurs classée dans ce genre jusqu’à peu). Il s’agit de Astilboides tabularis, une vivace à installer en bord d’étang qu’elle va habiller de très grosses feuilles à bord dentelé. Elle peut pousser jusqu’à 1,50 m et fleurit tout blanc (les fleurs font penser à celle des astilbes). Elle peut être plantée en toute région, même froide. 

©Olga Bungova
©Olga Bungova
rhubarbe indienne
©np-e07

En remplacement du Gunnera

Vous rêvez d’un Gunnera, mais soit vous manquez de place, soit vous habitez dans une région très fraîche qu’il ne supportera pas. Je vous conseille de planter Darmera peltata aux dimensions beaucoup plus raisonnables ! Il suffit de donner à cette belle plante vivace un terrain frais pour qu’elle vous offre un feuillage exubérant et de belles hampes de fleurs roses. Je l’aime bien aussi pour les belles couleurs que prend son feuillage en automne. Le Darmera peltata doit être planté en sol humide, au bord d’un bassin, une plante-bande humide ou même une zone marécageuse. 

Les mahonias

On n’y pense pas forcément, mais certaines espèces et variétés développement des feuillages exubérants (de 50 à 80 cm de long). Et puis, elles sont increvables au sec, ce qui en fait des plantes d’avenir. Enfin, ils ne fleurissent pas tous en hiver. Certains fleurissent au printemps, d’autres en fin d’été. Parmi les espèces à grandes feuilles : M. bodinieri à floraison estivale ; M. napaulensis, à floraison printanière ; M. longibractea, floraison au printemps 

M. longibractea ©Cédric Basset
M. longibractea ©Cédric Basset

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

269 Shares 2K views
Share via
Copy link