Tout sur le chardon-Marie

Alexander Denisenko

Il pique ! Quand il se plaît, il se multiplie à qui mieux mieux et on peut, comme dans les jardins du sud de la France, vite se retrouver envahi. Mais le chardon-Marie (Silybum marianum) a d’autres qualités. C’est un beau chardon mellifère! Et il est bon pour le foie.

Chardon-Marie, portrait express

Cette plante bisannuelle pousse naturellement dans les pays du Bassin méditerranéen. Silybum marianum a besoin d’un sol sec et de soleil pour bien pousser. En France, on ne le trouve pas beaucoup au nord (sauf s’il est cultivé dans les jardins). Dans le sud, il s’éclate surtout quand les terrains sont acides. On le trouve dans les jardins, mais également les terres incultes, les friches. Dans les jardins, mieux vaut l’arracher jeune si vous voulez limiter son expansion. Adulte, sa racine pivotante fait de la résistance. 

©Alleko
©Alleko

Pourquoi ce nom de Chardon-Marie ?

Allez, on ferme les yeux et on imagine… La Vierge Marie quitte la Judée pour échapper à Hérode. Sur le chemin qui la mène vers l’Égypte, elle se cache avec l’Enfant Jésus sous un bosquet, car les soldats d’Hérode rôdent (il est nul ce jeu de mots, mais j’assume). Le bébé a faim et Marie lui donne le sein. Pendant qu’elle allaite, quelques gouttes de lait tombent sur les feuilles d’un chardon qui, miracle !, se panache en trois secondes et pour l’éternité, amen ! 

©Mario Elias Munoz Valencia

À voir et à manger !

  • On récolte les jeunes feuilles pour les manger crues ou cuites à la vapeur. Prévoyez des gants pour la cueillette et pour éliminer les limbes des feuilles très épineux. 
  • Les racines, quand elles sont jeunes, sont très tendres et se mangent comme des salsifis. 
  • Les capitules cuits sont d’une grande finesse.
©Gigello
©Gigello

Excellent pour le foie !

Le chardon-Marie contient de la sylmarine, un composé flavonoïde. La sylmarine, déjà utilisée dans diverses médecines traditionnelles, a prouvé ses effets bénéfiques sur le foie et la médecine y a encore recours aujourd’hui. Le chardon-Marie est un excellent draineur hépatique et peut être consommé pour limiter les risques de calculs biliaires. Des études ont prouvé que la sylmarine est capable de régénérer des cellules endommagées du foie et même d’en restaurer la capacité métabolique.

Vous trouvez en pharmacie le chardon-Marie sous divers conditionnements. Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant d’en acheter. 

Chardon-Marie – Silybum marianum – Fiche de culture

  • Famille : Astéracées.
  • Type : bisannuelle.
  • Autres noms : chardon de Notre-Dame, chardon marbré, chardon argenté, artichaut sauvage.
  • Exposition : soleil.
  • Sol : sec, acide de préférence.
  • Semis : avril-mai, en place.
  • Multiplication : laissez-le faire, il se débrouille magnifiquement tout seul. Au moindre coup de vent, ses graines se disséminent.
©Topaz 777
©Topaz 777

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

667 Shares 2.9K views
Share via
Copy link