Le Furcraea, une plante étonnante !

Wirestock

C’est une beauté qui se fait attendre. Il lui faut – au moins – 6 ans pour fleurir… et mourir dans la foulée. Mais comme le Furcraea fait de très nombreux bébés, on pardonne tout à ce cousin des agaves.

Une floraison en apothéose

J’ai eu la chance de voir la floraison d’un Furcraea bedinghausii à la pépinière l’Arc-en-fleurs. Un spectacle inédit pour moi. Impossible de mettre un nom comme ça à la volée sur ce qui ressemblait à un agave, mais n’en était pas un, même si tous les deux font partie de la même famille. Chez Nicolas Giral, le Furcraea mesurait quasiment 3 m de haut dont les deux tiers de hampe florale avec plein de petits bébés prêts à tomber et à être semés. J’ai vraiment été impressionnée par cette plante totem qui peut mesurer beaucoup, beaucoup plus en fleurs, caramba, dans sa région d’origine, le Mexique .

Furcraea foetida ©SheraleeS
Furcraea foetida ©SheraleeS
©AlexWang_AU
©AlexWang_AU

Avant la floraison, comme reconnaître un Furcraea ?

Ben, vous je sais pas, mais moi j’ai bien du mal… Ça ressemble à un agave, mais aussi à un Beschorneria yuccoïdes, à certains jeunes yuccas aussi. Voici quelques repères au cas où…

-une touffe de larges feuilles vertes – gris-bleu (ça ne nous avance pas beaucoup).

-quand il pousse, il finit par développer un tronc qui peut se hisser à 2 m, 2,5 m.

-il ne pique pas (youpi !).

Une très longue gestation…

On pourrait dire que le Furcraea est du genre paresseux… Pas de floraison avant 6 ans, voire 7… voire 15. Pas une raison pour ne pas en planter. Vous serez peut-être dans la tribu des chanceux de 6 ans ! 

Des bébés par centaines

Comme les agaves, le Furcraea est une plante monocarpique. Quand la plante a fleuri, il meurt. Mais il a pris le temps de se tricoter une belle descendance. Les explications de Nicolas Giral : « Chaque fleur va donner un petit bébé avec une petite pousse prête à s’enraciner. Il lui suffit de se laisser tomber. Les premières petites feuilles de la future plante sont déjà présentes au-dessus d’une sorte de petit bulbe. » Quand les fleurs tombent, il suffit de les ramasser, de les installer dans des plaques avant de les mettre dans des pots plus grands et, plus tard, d’éventuellement les installer en pleine terre dans les régions où le thermomètre ne descend pas en dessous de 5-6°C. La souche pourrait tenir jusqu’à – 10°C. C’est une plante idéale pour les jardins de bord de mer et les grands bacs (un peu partout). Oubliez les jardins où règne le cagnard en été si vous ne pouvez pas l’arroser. 

©Boyloso
©Boyloso

D’où vient son nom latin ?

Il a été baptisé Furcraea en l’honneur d’un chimiste français, Antoine François de Fourcroy (1755-1809) et son nom d’espèce, bedinghausii, en hommage à un collecteur belge, M. Bedinghaus. C’est dans sa serre que cette espèce de Furcraea a fleuri pour la première fois en 1863. 

Furcraea bedinghausii – Fiche de culture

  • Famille : Asparagacées, sous-famille des agaves.
  • Type : plante succulente.
  • Exposition : ensoleillée.
  • Sol : drainant, mais un peu de fraîcheur au pied en été ne peut pas lui faire de mal.
  • Autres atouts : il résiste aux embruns et au vent.

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

158 Shares 1.8K view
Share via
Copy link