Le Parc Monceau, à Paris, abrite deux Arbres remarquables. Le vieux platane d’Orient a tendance à ravir la vedette à un très imposant Ginkgo biloba…

En entrant par l’avenue Hoche, prenez la première allée à gauche. Là, vous ne pourrez pas le rater, il trône majestueusement au milieu d’une aire de jeu.

Ginkgo biloba du Parc Monceau

Ginkgo biloba du Parc Monceau

Il y “surveille” les enfants du haut de ses 23 mètres..

Planté en 1879,  ce Ginkgo biloba est l’un des arbres remarquables de Paris, mais également un représentant de la plus ancienne famille d’arbres connue, puisque les Ginkgoceae seraient présents sur notre planète depuis bien avant les dinosaures !

Enraciné au milieu de la capitale, ce Ginkgo mâle est condamné à rester seul ; il ne rencontrera jamais sa moitié pour faire des bébés, car les Ginkgo biloba sont dioïques, ce qui veut dire qu’il y a des arbres mâles et des arbres femelles. Le pollen des arbres mâles doit féconder l’ovule de l’arbre femelle, sans quoi, c’est l’extinction programmée.

On l’appelle également “arbre aux quarante écus”. Ce nom viendrait des 5 premiers Ginkgo biloba acheté par un botaniste français, M. de Pétigny, qui les aurait payé 40 écus pièce.

Il y a fort à parier que si l’homme ne les éradique pas, ils sont encore là pour longtemps… Les Ginkgo biloba sont les seuls végétaux à avoir résisté à la bombe atomique d’Hiroshima.

 

 

À lire, à voir également

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

2 Réponses

  1. Dominique JEAN

    Certes le parc Monceau n’est pas un jardin botanique et on ne peut demander que les différents arbres et buissons fassent l’objet d’une fiche indiquant leurs noms (savant et courant), origine, âge, etc.. Mais où ont donc disparu les plans qu’on trouvait à certaines entrées, indiquant le nom des sujets les plus remarquables et leur position dans le parc? Une initiative “pédagogique” pas forcément sans intérêt dans un jardin fréquenté par autant d’enfants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.