Premières roses, tulipes, pivoines, euphorbes… Comme tous les jardins, celui d’André Ève, à Pithiviers explose de couleurs, de fleurs… et de plantes plus ou moins indésirables !

Les bénévoles de l’Association des Amis d’André Ève ne manquent donc pas de travail ! Ils sont une petite dizaine à s’atteler à une nouvelle “charrette”, selon leur expression, c’est-à-dire à l’entretien, et ce quelques semaines avant l’ouverture du jardin à la visite (sur RDV, voir les précisions en fin d’article). Les végétaux ont profité d’un peu de pluie et d’un bon coup de chaleur. Les intrus sont vite repérés, on s’attaque ici à une vigoureuse repousse de sureau, là à une bryone à la racine grassouillette, là encore à un petit sumac de Virginie…

Jardin privé d'André Ève

Malorie Hicorne

À Ève Delangle, les rejets du très grand et très costaud Cornus controversa qui colonisent le bord des allées. À Malorie Hicorne, le nettoyage des bordures et notamment des brunneras bien jolis mais super cavaleurs. À Didier Villoing, la stabilisation des passages dallés. À Dominique Lemaire, la première tonte de l’année pour l’allée centrale récemment réengazonnée. À Florence Cholet, le nettoyage des rosiers. À Patrick Laforêt, le soin de relever la pivoine arborescente dont personne ne se lasse d’admirer les énormes fleurs ! À Catherine Delhom, l’époussetage des massifs proches de l’entrée du jardin. À Bénédicte Louis, la division des vivaces, notamment des heuchères dont les bébés vont être de suite replantés dans un massif tout proche… 

 

Une renaissance

cornouiller

Cornus controversa variegata ©IsabelleMorand

C’est grâce à cette équipe enthousiaste et multitâches, relayée le week-end par d’autres bénévoles, que le jardin d’André fait bien mieux que survivre. Il s’agit plutôt d’une renaissance dans le respect total du jardin imaginé, dessiné, créé, entretenu par le rosiériste disparu en août 2015. Les pergolas ont été rénovées, les rosiers taillés (ils ne sont pas encore tous identifiés), les massifs recouverts de broyat pour enrichir le sol, limiter l’entretien et l’arrosage.

 

Parmi les prochaines missions des bénévoles : le renouvellement des bordures en rondins de bouleau blanc, la remise en état du petit potager abandonné au fond du jardin ou la revégétalisation du toit de la cabane… Autant dire qu’entre le “simple” entretien et les autres projets, quelques paires de mains en plus seraient les bienvenues…

 

 

 

 

Quand et comment visiter ?

Jardin privé d'André Ève

Jardin privé d’André Ève ©Isabelle Morand

  • Le jardin se visitera uniquement sur rendez-vous les 3, 4 et 5 juin, les 8 et 9 juillet (à 10 h, 14 h, 16 h).  Visite guidée par l’Association des Amis d’André Ève qui ouvrira à d’autres associations des dates dédiées et des visites sur mesure. Inscriptions : contact@amisdandreeve.fr ou 06 20 07 55 13.
  • L’Office du Tourisme de Pithiviers organisera également des visites du Jardin d’André Ève : le 31 mai, les 14 et 28 juin, les 12 et 26 juillet (une seule visite à 10 h quelle que soit la date). Réservation obligatoire : 02 38 30 50 02 ou accueil@tourisme-pithiviers.fr
  • Tarif unique : 5 € (destinés à l’entretien du jardin).

 

 

 

 

 

Pensez à commander votre Hortus box enfant ou adulte sur l’Hortus Shop

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.