C’est officiel ! Les Jardins suspendus du Havre ont décroché, le 20 septembre, le label Jardin botanique. Une première en France depuis l’an 2000 ! À visiter absolument pour voyager grâce aux plantes, de l’Amérique du Nord à l’Asie orientale en passant par les terres australes. 

 

Hortus Focus. Comment et pourquoi ces jardins sont-ils nés dans un ancien fort ?

Vincent Chicot, responsable du développement. Ce fort a été construit au XIXe siècle en prévision d’une invasion anglaise qui n’a jamais eu lieu. Il n’a pratiquement jamais servi sauf pendant la Deuxième guerre mondiale quand il a été occupé par les Allemands et fait partie du Mur de l’Atlantique. Il a été abandonné par les militaires dans les années 70, la mairie du Havre l’a racheté au début des années 2000  et les Jardins suspendus ont ouvert leurs portes en 2008. Samuel Craquelin, le paysagiste, a conçu ces jardins qui rendent hommage aux découvreurs de plantes, des plus anciens aux plus contemporains.

 

Combien de plantes et quelles collections abritez-vous ?

5200 plantes différentes sont visibles sur l’intégralité du site, serres comprises. Nous avons des collections d’orchidées, de bégonias et une collection de plantes carnivores que les enfants adorent. Nos collections sont également regroupées par régions du monde, mais également par climat, tropical, sec, intermédiaire. Ce dernier est représenté par de nombreuses plantes de Macaronésie (Madère, Açores, Canaries et Cap Vert). Le haut du jardin, là où la vue sur la baie de Seine est spectaculaire, est consacré aux explorateurs et aux plantes découvertes ou redécouvertes depuis moins de 50 ans.

 

Le label Jardin Botanique est-il difficile à décrocher ?

Bien sûr, il faut remplir de nombreuses exigences ! Il ne s’agit pas seulement de présenter de belles collections ! Il faut également faire des travaux de recherche sur les végétaux et surtout assumer un rôle pédagogique. Tous les végétaux doivent notamment être inventoriés et étiquetés, cela fait partie de notre mission éducative. Nous accueillons de nombreux enfants, nous les guidons dans leurs découvertes, leur expliquons d’où viennent les plantes. Le chemin a été long depuis 2008…

 

 

 

Comment les jardins sont-ils entretenus ?

Nous sommes en zéro phyto. On désherbe et un jardinier est chargé de la gestion différenciée (adaptation des plantations et de l’entretien en fonction de la nature des sols, du taux de fréquentation…), de la reproduction des coccinelles, etc. Si nous devons faire face à un problème phytosanitaire dans les serres, nous demandons une autorisation de traitement spécifique. 

 

 

 

Il reste encore de l’espace sur vos 7 hectares…
D’autres projets ?

Nous allons désormais travailler sur les plantes endémiques, faire l’inventaire et l’étiquetage des plantes normandes présentes sur le site. Nous allons aussi utiliser des éboulis naturels présents dans les jardins pour créer un espace dédié à la végétation des falaises. 

Crédit photos : VALÉRIE COLLET

La visite des Jardins suspendus du Havre est libre et gratuite. Seul l’accès aux serres est payant : 2 €. Les jardins sont ouverts toute l’année, 7 jours sur 7, sauf les jours de tempête ! D’autres infos PAR ICI !

 

 

Retrouvez des accessoires et des outils sur l’Hortus shop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.