Sa floraison jaune vif illumine le jardin au printemps. Il exhale son parfum jusqu’à 15 m à la ronde ! Le Rhododendron luteum offre de plus un joli feuillage à l’automne. Que demander de plus ?

 

rhodo luteum

©igorspb

On l’appelle aussi azalée pontique en raison de son origine. L’arbuste pousse en effet à l’état naturel sur l’une des bandes côtières de la Mer Noire, là où vivaient les Grecs pontiques, descendants des populations hellénophones au nord-est de la Turquie. C’est un rhodo unique en son genre ; sa floraison jaune est immanquable d’autant plus qu’elle s’accompagne d’un puissant parfum de chèvrefeuille.

Pour Christian Friocourt qui cultive ce rhodo dans ses pépinières de Kerfandol (voir notre vidéo), c’est tout simplement un régal : “Le matin, quand il y a de la rosée, il embaume le chèvrefeuille à près de 15 m, vous n’êtes même pas obligés de vous en approcher pour en profiter !”. Les abeilles l’adorent aussi : pendant toute la durée de la floraison, un mois environ, ce rhodo est l’un de leurs “spots” favoris.

Enfin, à l’automne, ce rhodo super rustique est également une merveille avec un feuillage rouge orangé qui fait vraiment son effet au jardin !

rhodo jaune

©dafydd_ap_w

Conseils de culture

  • Expo : mi-ombre, à l’abri des vents trop froids.
  • Hauteur âge adulte : 2,50 m de haut, 3 à 3,5 m de diamètre (au bout de 40 ans !).
  • Sol : terre de bruyère pure si votre terre est calcaire ; 2/3 de terre de bruyère et 1/3 de terre de jardin si votre sol est neutre.
  • Paillage : écorces de pin pour retenir l’humidité, éviter la pousse des adventices et renforcer l’acidité du sol.
  • À cultiver avec : bruyères, érables du Japon, rhodos à petit développement, azalées du Japon…

 

Les pépinières de Kerfandol sont spécialisées dans la culture de plantes de bruyère. Découvrez ICI leur production. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.