Simple à mettre en œuvre, le pas japonais permet de traverser une pelouse sans mettre un pied dans l’herbe ou de créer un cheminement stable dans une allée de graviers. L’important, c’est de le poser correctement : l’espacement des pierres, des rondins ou des dalles doit accompagner le mouvement naturel de la marche. Quant aux matériaux, le choix est large. À chacun ses goûts !

Étape par étape

1 – Tracez le cheminement. Repérez d’abord en marchant où vous mettez naturellement les pieds. Ensuite, l'”outil” le plus pratique est sans doute à portée de vos mains : le tuyau d’arrosage. Disposez-le, dessinez la ou les courbes que vous souhaitez. Reculez-vous et observez si le dessin s’intègre harmonieusement à votre espace.

2 – Posez les dalles tous les 40 cm environ (sauf si mesurez plus de 2 m et que personne ne vient jamais dans votre jardin…). Vérifiez encore une fois si la marche est naturelle. Puis, découpez la surface en suivant les contours de la dalle. Utilisez une bêche pour les dalles carrées ou rectangulaires ; une truelle pour les dalles rondes ou aux contours irréguliers.

3 – Décaissez à la bonne profondeur : comptez l’épaisseur de la dalle et ajoutez environ 5 cm. Ces 5 cm serviront à la mise en place d’un lit de graviers puis d’un lit de sable. Posez la dalle, elle doit affleurer le sol pour permettre de passer facilement la tondeuse. Si elle dépasse, vous êtes bons pour des dalles bordées de pelouse hirsute ! Comblez les contours avec de la terre prélevée pendant l’opération décaissement.

©cezzar1981

Quels matériaux choisir 

  • Le bois. Avantages : on peut acheter des rondins… ou les fabriquer soi-même des restes d’un arbre abattu. Il s’intègre naturellement au jardin. Inconvénient : le bois étant putrescible, il faudra renouveler le pas au bout de quelques années. 
  • L’ardoise. Avantages : son intégration est possible à peu près dans tous les jardins, contemporains ou non ; son esthétisme. Inconvénient : je ne lui en connais pas.
  • La pierre naturelle. Avantage : elle s’intègre partout. Inconvénients: c’est un matériau gélif et potentiellement très glissant. 
  • La pierre reconstituée. Avantage : elle imite la pierre ou le bois, offre une large gamme de formes et de couleurs ; son rapport qualité – prix est intéressant. Inconvénient : je ne lui en vois pas. Et vous ?

Un dernier conseil

Chaque printemps, nettoyez vos dalles surtout celles en pierre naturelle. Une petite séance de nettoyeur haute pression ou de brossage vigoureux à la main permet de faire disparaître les mousses et les lichens et diminue ainsi le risque de chute. 

 

En savoir plus sur le gazon : 

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.