Festival international de Chaumont-sur-Loire : retour à la terre mère…

Malgré les difficultés de réalisation liées au confinement, le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire a bel et bien lieu cette année, pour la 29e fois ! Le thème choisi, « Les jardins de la terre – Retour à la terre mère », est particulièrement d’actualité. Les 25 créations qui s’en font l’écho insistent sur un nécessaire retour à la nature et un respect plus grand de la fragile beauté du monde. Ci-dessous notre Top 5 (+1) !

 

Festival international des jardins - Regénération

Regénération ©Valérie Collet

Régénération

Il nous a plu par sa beauté et son optimisme. D’un côté, des éléments de jardin bleus et des petits tableaux végétaux montrant les plantes et leurs racines (un bel hommage à la biodiversité). De l’autre, une série d’arbres en pots qui se renversent progressivement. Une image de l’effondrement ? Oui, mais à laquelle se greffe l’idée de la régénérescence. Par leur chute les arbres réensemencent la terre et les branches du dernier d’entre eux, par phototropisme, se relèvent… Message de l’artiste : la terre mère est généreuse et abondante. Elle peut coopérer avec l’homme et offrir des solutions salvatrices…

Catherine Baas, artiste. Jeanne Bouët, paysagiste, conceptrice. Christophe Tardy, archéobotaniste.

 

La source vive

Ce jardin prend le sujet de la Terre mère au pied de la lettre. Il s’inspire d’une fontaine de la villa d’Este, près de Rome, dont la figure principale est Diane d’Éphèse, déesse de la fécondité aux multiples mamelles. Transposée ici avec humour, elle devient un mur en pisé avec divers arrosoirs et ustensiles dont s’écoule du lait de chaux, semblable au lait maternel. Les plantes poussent donc au milieu de ce liquide bienfaisant (souvent utilisé comme antiseptique dans les jardins) offrant d’étranges tableaux tels ces iris violet sombre sur fond blanc… Audacieux et quelque peu surréaliste !

La source vive

La Source vive ©Valérie Collet

Bertrand de la Vieuville et François Piednoir, concepteurs paysagistes. Jean-Marie Desgrolard, concepteur paysagiste et artiste plasticien.

 

Le jardin de la résilience

Il a la forme d’un cœur blessé ou d’une graine et met en scène nos erreurs tout en délivrant un message d’espoir. Tout d’abord un mur en parpaing « moche, nuisible, au bilan carbone nul » (selon les mots du créateur) auquel s’opposent de jolis murs en torchis traversés et décorés de saules, avec de petites fenêtres. Derrière ces parois : un joyeux foutoir où un arbre pas tout à fait mort cohabite avec un jardin d’eau, des plantes alimentaires ou toxiques et des grenouilles coassantes venues s’installer spontanément. La réalisation se veut exemplaire, et collaborative (y ont travaillé des personnes voulant apprendre la technique du torchis). Elle s’est faite à partir de plantes maison ou de matériaux de récupération. Une œuvre engagée et légèrement punk. Sans doute la plus vivante du Festival international des jardins! 

Festival international des Jardins - Jardin de la Résilience

Résilience ©Valérie Collet

Co-concepteurs : Éric Lenoir, paysagiste et pépiniériste spécialisé dans les milieux sauvages et aquatiques (le Flérial dans l’Yonne). Auteur et collaborateur d’Hortus Focus ; Frédérique Givaudan, décoratrice, a réalisé les murs en torchis. 

 

Terre marché

Terre marché ©Valérie Collet

Terre marché

C’est l’idée que l’homme prend la terre pour un supermarché. “Open bar” dirait-on aujourd’hui ! En effet,  Gaïa nourrit les hommes, les habille, les soigne, les protège. Mais sait-on à quoi ressemble, dans la nature, le lin de notre chemise ? Le sucre et le maïs de notre pop-corn ? Sur les bacs et les pots disposés comme dans un magasin ont été installées des étiquettes pour identifier tous ces éléments à l’état naturel. Instructif et cocasse. Pour une consommation éclairée…

Jennyfer Bruhier, Marie Cheron, Cécile Ambert et Nicolas Leveque étudiants. Lyse-Marie Clisson, ingénieur paysagiste. Antoine Bozec, paysagiste. L’EA TECOMAH.

 

Festival international des Jardins - Paysage de feu

Paysage de feu ©Valérie Collet

Paysage de feu (Brésil)

Avec ses branches calcinées suspendues la tête en bas, il est l’anti-jardin par excellence. En fait, il se veut un « jardin botanique posthume », réalisé à partir d’espèces du Cerrado, cette savane tropicale du centre du Brésil qui se meurt peu à peu, laissant place aux cultures de soja et aux pâturages. Les incendies intentionnels s’y multiplient dans l’indifférence générale alors que tous s’inquiètent de la déforestation amazonienne. Ces branches évoquent aussi des racines, celles d’arbres dont certaines graines parviennent à germer après avoir été calcinées, et qui vont chercher l’eau très profondément dans le sol. De la mort à la renaissance… 

Carlos M. Teixeira, Daila Coutinho et Federico Almeida, architectes.

 

Le jardin du goût

Un peu hors-jeu, car réalisé par Chantal Colleu-Dumond, la directrice du Festival, et ses équipes, ce jardin nous a séduits par son côté gourmand et joyeux. Mettant à l’honneur la terre nourricière par ses plantes de potager, il met en scène une grande table de banquet où les légumes s’invitent dans les assiettes et entre les couverts, non loin de terrasses de vigne délimitées par des accumulations de bouteilles. Plutôt fun !

Jardin du goût

Le Jardin du goût ©Valérie Collet

Conception : Chantal Colleu-Dumond, directrice du Festival international des jardins et du Domaine de Chaumont-sur-Loire; Bernard Chapuis et les étudiants d’Agrocampus Ouest Centre d’Angers. Réalisation : les jardiniers du Domaine avec ces mêmes étudiants.

Festival International des Jardins, Domaine de Chaumont-sur-Loire, jusqu’au 1er novembre 2020. Pour tous les renseignements, c’est ICI

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial