Vers le site Giverny-Fondation Claude Monet

Vers la boutique d’Hortus Focus

– 15°C ou canicule ? 3 plantes même pas mal !

Erigeron karvinskianus
Goldfinch4ever

Didier Thillaye du Boullay et sa compagne Tamara sont installés depuis plus de 20 ans dans les monts du Beaujolais. Dans leur pépinière du Lac des Sapins, à Thizy-les-Bourgs (69) située à 700 m d’altitude, ces passionnés produisent des plantes qui doivent répondre à deux critères : résister minimum à – 15°C et se moquer de la canicule. Voici un rapide portrait de la pépinière et quelques plantes choisies par Didier.

Des plantes élevées à la dure

C’est l’une des pépinières de vivaces les plus hautes en altitude de France. Dans les monts du Beaujolais, il fait chaud et sec en été, et froid en hiver (bref, un climat continental !). Toutes les plantes sont cultivées en extérieur, hiver compris. “On ne leur fait pas de cadeau, c’est marche ou crève ! Mais comme nous nous en occupons bien, elles nous le rendent bien.” Chez Tamara et Didier poussent bien des surprises, des plantes qui ressemblent à… mais qui sont autres, des végétaux glanés lors de voyages botaniques ici et là, et produits pour leur double résistance. 

Ferula communis
©Barmalini

La férule commune, plante parfaite pour jardinier nul !

Son feuillage fait penser à celui du fenouil, la fleur pas du tout ! Ferula communis est une plante à mettre entre toutes les mains. “Nous, on a l’habitude de la présenter comme LA plante pour jardinier nul ! Elle résiste à tout, même à la canicule dont nous avons souffert comme tout le monde l’été dernier.” Cette plante endémique dans le sud de la France pousse partout, y compris assez haut en altitude.

La férule commune sort de sa dormance hivernale début mars, et dès le 15 mai la férule atteint 2,50 m de haut sur une toute petite envergure. “Elle prend peu de place dans un massif tout en lui donnant de l’ampleur. Elle fleurit façon Spoutnik fluo. Imaginez un nuage de mini-satellites jaune canari sur des tiges solides qui résistent très bien au vent.” Autre atout : la férule conserve toujours au pied son feuillage vert tendre et elle adore les mauvaises terres.  “Plus la terre est filtrante, plus elle contient de cailloux, plus la férule est heureuse”. Cette plante simple ne redoute qu’une seule chose : l’excès d’eau en hiver. À la mauvaise saison, elle sait faire le spectacle. Les fleurs fanées enrobées de givre ou de neige sont d’une incroyable beauté. Coupez-les quand la végétation redémarre au printemps. 

L’érigeron, un généreux ras-la-moquette

Erigeron karvinskianus
©Ian Redding

Son nom latin est aussi difficile à écrire qu’à prononcer (Erigeron karvinskianus) mais vous pouvez simplement l’appeler vergerette. Cette plante est d’une facilité incroyable ; elle s’adapte à tout, partout tant qu’elle profite du soleil et que vous lui conservez les pieds au sec. “Elle arrive même à pousser dans des murs légèrement dégradés, entre deux marches d’escalier. C’est une floraison qui dure très, très longtemps, de mars à novembre, et pratiquement non stop.” Chaque godet planté finit par former une touffe de 30 cm de haut sur 40 à 50 cm de large.

Elle se ressème facilement sans être envahissante. “On la dit allopathique… Traduction : c’est une plante qui élimine les concurrentes. Donc, zéro nettoyage pour la mettre en valeur. Les jardiniers ont souvent moins de temps aujourd’hui à consacrer à leur jardin. L’érigeron fait partie des belles plantes qui résistent à la canicule et ne nécessitent aucun soin.”

Gomphostigma
©Cillas / CC-by-sa

Le Gomphostigma et sa floraison façon brouillard

Avec son feuillage légèrement gris bleuté, il accompagne très bien les lavandes, les santolines, les sauges d’Afghanistan (Perovskia) avec lesquelles il partage les mêmes exigences : du soleil et un terrain sec. “Je le conseille pour les jardiniers au nord de la Loire qui veulent apporter une touche méditerranéenne à leur jardin.” Le Gomphostigma mesure environ 1 m de haut, forme un petit buisson. Ses feuilles sont ultra-fines et les fleurs très nombreuses font penser de loin à un gypsophile XXL. “Vous pouvez facilement la multiplier en été, en prélevant des extrémités de tiges.” Une bonne plante pour des régions où sévit régulièrement la canicule.

Pépinière du Lac des Sapins

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Share