Vers la boutique d’Hortus Focus

Trouve-plante.com, l’ami de tous les jardiniers !

Trouve-plante
Trouve-plante.com

Né à l’initiative de Bernard Merlet, collectionneur de plantes, trouve-plante.com a été repris par Marc Mennessier. L’objectif : vous faciliter la recherche de plantes et vous orienter vers des producteurs français à travers une impressionnante base de données.  

Hortus Focus : Qui a eu l’idée de trouve-plante.com ?

Marc Mennessier : C’est Bernard Merlet, un botaniste autodidacte comme il se définit lui-même, qui a créé cette base de données voilà une dizaine d’années. Bernard est un collectionneur de plantes qui a un très beau jardin, Le Jardin du Gué, du côté de Parthenay, dans les Deux-Sèvres. Son objectif était de recenser toutes ses plantes. Puis il a ajouté les pépiniéristes et producteurs chez qui il s’était fourni. Cette base de données est remarquable. Elle recèle environ 62000 variétés de plantes produites par un peu plus de 250 pépiniéristes.

La base a été mise en ligne vers 2013. Puis, il est venu sur les fêtes des plantes, à Courson puis à Saint-Jean-de-Beauregard pour renseigner le public. Il y a quelque temps, pour des raisons personnelles, il a cherché un repreneur et ce fut moi !

Qu’est-ce qui t’a séduit dans ce concept et cette base ?

En rencontrant Bernard, j’ai réalisé la richesse de cette base de données. Il y a 62 000 plantes référencées sous plus d’un million de noms différents. La base est calquée sur le nom scientifique. Genre, espèce, cultivar… mais très peu de gens connaissant le nom latin des plantes, le nom vernaculaire y figure aussi. Il faut tout renseigner pour permettre aux jardiniers de trouver leur bonheur sur le site.

Acer palmatum 'Shirazz' - Hortus Focus
Marc Mennessier
©Dimitri Kalioris

Les plantes ne te sont pas inconnues, loin de là ?

Pendant 20 ans, j’ai été journaliste au Figaro, chef adjoint de la rubrique Sciences. Puis, en 2013, la direction du journal a souhaité créer une rubrique jardin et a lancé un appel à candidatures. Je suis jardinier et j’éprouve une véritable passion pour les plantes depuis très longtemps. Nous avons donc créé cette rubrique. Je suis aujourd’hui en retraite active et heureuse en m’occupant de ce site internet. C’est difficile de quitter une activité professionnelle intense comme ça du jour au lendemain et quand Muriel de Curel, la propriétaire de Saint-Jean de Beauregard, m’a parlé du trouve-plante, ça a fait tilt. Muriel nous a mis en relation avec Bernard et voilà…

Comment ça marche ?
Tiens, si je cherche un rosier grimpant par exemple ?

Tu as deux possibilités. La première, c’est de chercher directement sur le site depuis l’ordi, le mobile ou la tablette : trouve-plante.com ! La seconde, c’est de passer sur le stand à Saint-Jean de Beauregard par exemple. Pour une fête, je peux limiter les recherches aux pépiniéristes présents sur l’évènement. Auparavant, les organisateurs m’envoient leur numéro de stand. J’entre le nom de la plante et on sait instantanément si la plante est dans la base et si un pépiniériste l’a sur son stand. Cela ne marche pas à tous les coups ! Parfois le nom est faux, parfois la base ne comprend pas encore des espèces ou des variétés nouvellement introduites.

Il existe un autre critère de recherche très pratique…

Oui, c’est la distance à laquelle on peut trouver cette plante. Il est possible de demander si la plante est produite dans un rayon de 10, 20 ou 200 km de chez soi ou si l’on est en vacances et qu’on ignore tout des pépiniéristes locaux. Vive le circuit court !

Le trouve-plante est-il gratuit ?

C’est totalement gratuit pour le pépiniériste et l’utilisateur, pour le moment. Je peux me le permettre, car je suis à la retraite. Le site était un peu en sommeil, il redémarre, il faut le recréer du trafic, le faire référencer. On verra plus tard s’il deviendra payant, ne serait-ce que quelques euros pour permettre d’acheter les développements internet qui ne sont pas donnés… Mais pour le moment, il n’en est pas question.

Tous les pépiniéristes peuvent-ils entrer dans la base ?

Oui, si leur production est de qualité et / ou originale. Il suffit de me contacter via la page contact du site.

roses du rosier Chapi Chapo
©Jean-Lin Lebrun/Mela Rosa

C’est un travail quotidien ?

Oui, j’actualise la base chaque jour. Certains pépiniéristes partent à la retraite, d’autres sont arrivés. Ils m’envoient leur catalogue, parfois je dois les “harceler” pour l’obtenir, mais ça finit toujours par arriver.

Qui peut figurer dans la base du trouve-plante ?

Seuls les pépiniéristes et les producteurs sont référencés, pas les revendeurs. Pour moi, il est très important, surtout dans la période que nous vivons, se soutenir les producteurs. Pour bien manger, on va du champ à l’assiette. Avec le trouve-plante, on va de la pépinière au jardin. Je crois aussi qu’il est vital que les producteurs et leurs clients entretiennent un vrai lien, que les jardiniers puissent obtenir des conseils pertinents. De nombreuses entreprises se contentent d’acheter les plantes et de les revendre. C’est du business et c’est tout ! Un producteur est capable de vous faire découvrir des plantes, de vous donner des arguments pour essayer telle ou telle dans votre jardin… On n’est pas du tout dans le même type de business !

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Trouve-plante
Share via
Copy link
Powered by Social Snap