Le styrax, un arbuste à découvrir

Nickkurzenko

Si vous cherchez un arbuste à la floraison printanière spectaculaire, mellifère et parfumée, le styrax devrait vous plaire !

Une silhouette élégante

C’est un arbuste encore trop peu planté dans nos jardins. Pourtant, le styrax n’a que des atouts ou presque : une silhouette fine, très ramifiée, élégante, une floraison époustouflante en grappes de clochettes blanches mellifères, un parfum bien présent et une grande simplicité d’entretien. Seul bémol : sa sensibilité aux gelées printanières tardives qui abiment les boutons floraux.

Il existe environ une centaine d’espèces qui poussent en Asie (surtout en Chine), sur le continent sud-américain.

À cultiver un peu en hauteur

Pour lui permettre de donner le meilleur de lui-même, trouvez-lui une place protégée des forts vents d’hiver et du soleil brûlant l’été. Conservez la fraîcheur à son pied en le paillant généreusement. Si vous pouvez l’installer un peu en hauteur, sur un muret ou un talus, n’hésitez pas. Double effet garanti : drainage assuré et possibilité d’admirer par en dessous le spectacle de ses clochettes !

Les fleurs sont suivies, en été, de drupes contenant une seule graine très dure. 

La Styrax, un arbuste méconnu
©Undefined
Le styrax, un arbuste méconnu
©Madeleine Steinbach

Il s’agit également d’un arbuste aux vertus médicinales. Selon Pline, dans son « Histoire naturelle », le benjoin est utilisé notamment pour lutter contre la toux, mais aussi pour favoriser la menstruation et faciliter la digestion.

Le styrax produit une résine multifonction

Quand on incise leur tronc, plusieurs espèces de styrax (Styrax tonkinensis ou Styrax officinale aussi appelé aliboufier) produisent, le benjoin, une résine blanche – jaune qui durcit au contact de l’air. 

On l’emploie dans la fabrication du papier d’Arménie et comme encens dans les pays du Maghreb et lors des messes célébrées par l’Église orthodoxe russe. Il est utilisé dans certains parfums comme fixateur (« Shalimar » de Guerlain, « Cuir de Russie » de Chanel, « Arpège » de Lanvin, ‘Fumerie turque de Serge Lutens). 

Fiche de culture – Styrax

  • Nom commun : styrax, arbre aux clochettes.
  • Type : arbuste à feuillage caduc.
  • Floraison : printanière blanche, en clochettes (mai – juin, en fonction des régions).
  • Exposition : soleil tamisé ou mi-ombre, à l’abri des vents froids.
  • Sol : acide à neutre, frais, bien enrichi en humus.
  • Dimension adulte : 3 à 5 m.
  • Rusticité : – 18 °C.
  • Utilisation : de préférence en isolé pour profiter de la floraison.
  • Taille : pas nécessaire sauf pour rééquilibrer la silhouette.
  • Culture en pot : oui, pour les variétés les plus compactes. 
  • Multiplication : par bouturage en été ou par semis en automne (il faut absolument stratifier les graines, car elles sont très dures).
le styrax, un arbuste méconnu
©gyro

Quelques variétés intéressantes

  • ‘Pink Chimes’ : fleurs rose pâle.
  • ‘Fargesii’ : fleurs blanches, feuilles plus grandes que le type.
  • ‘Pendula’ : rameaux retombants, la floraison transforme l’arbuste en cascade blanche !
  • ‘June Snow’ : petite taille, bien compacte et donc adaptée à la culture en bac sur une terrasse ou un balcon.

Dans la langue provençale

On se sait pas d’où vient le mot aliboufier, le nom vernaculaire du Styrax. Mais ses fruits tout ronds et durs ont, a priori, inspiré les Provençaux. Sur le site etymologie-occitane, on explique que le mot alibofis est utilisé pour qualifier les testicules et que l’on peut encore entendre parfois un élégant « Arrête de me gonfler les alibofis… »

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap