Le Polystic, c’est fantastique !

Le polystich, c'est fantastique
tiktaalik

LLes aspidies ou polystics (Polystichum) sont des fougères qui conservent leur feuillage en hiver. Pleine terre, pot, tout leur va.

Généralités

Le genre compte environ 200 espèces terrestres ou lithophytes (qui vivent sur les rochers). Elles apprécient toutes l’ombre ou la mi-ombre, la fraîcheur, un sol humide, mais bien drainé.

Aspidie à frondes soyeuses

C’est dans cette espèce spontanée en Europe que l’on trouve le plus grand nombre de cultivars dont les hauteurs vont de 40 cm à 1 m. Cette excellente fougère de jardin (Polystichum setiferum) forme de grandes frondes triangulaires qui peuvent atteindre 1,2  m de long. Elle peut finir par former de gros sujets.

Le polystich c'est fantastique
©TeQui0
Le polystich, c'est fantastique !
©Marc Ryckaert
  • ‘Proliferum’ : elle en impose par sa grande taille et ses frondes se déploient en étoile. Elles sont couvertes de plantules vert clair en été.
  • ‘Plumosum Densum’ : frondes denses et plumeuses, très douces au toucher.
  • ‘Congestum’ : frondes un peu froufroutantes, semi-persistantes en région froide. H. 35 cm.
  • ‘Plumosum Bevis’ : feuillage vert, très découpé, aux reflets dorés. Impeccable pour éclairer des coins un peu sombres.
  • ‘Herrenhausen’ : une sélection allemande dont les frondes s’étalent.

Aspidie à soies raides

En terre humifère, calcaire ou acide, peu importe, Polystichum aculeatum (appelé aussi polystic à aiguillons) se rencontre souvent en forêt ou au pied de rochers en montagne, à faible altitude. Les frondes sont étroites, bien découpées. Jeunes pousses légèrement jaunes qui passent au vert en se développant. H : 60 – 70 cm.

Le polystich, c'est fantastique
©Michel Viard
Le polystic, c'est fantastique !
©PeterEtchells

Aspidie du Japon

Polystichum polyblepharum est surnommée « pattes d’ours » par les jardiniers anglophones. Frondes vert vif, très découpées, avec des poils roux au revers. Les jeunes pousses portent des poils blancs. H : 60 cm. Arrosez-la en été s’il fait très sec. 

  • Polystichum makinoi : frondes persistantes vert olive, nervures brun clair. H : 45 / 60 cm. Rusticité : – 25°C.
  • P. neolobatum : les jeunes crosses sont habillées de belles écailles toutes rousses. Espèce à croissance lente. Frondes coriaces, résistant bien aux intempéries. Rusticité : – 22°C. H. 50 – 60 cm.
le Polystich, c'est fantastique
P. makinoi ©Ecoute s'ił pleut
  • P. retrosopaleacum : frondes persistantes qui se déploient tôt au printemps. Les pennes sont légèrement duveteux. Apex retombant. H. 60 – 90 cm. Rusticité : – 25°C.
  • P. tsus-timense : un petit modèle (30 – 40 cm), frondes vert sombre. Jeunes crosses et pétiole couverts d’écailles noires.
Le polystich c'est fantastique
©Écoute s'il pleut
close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Le polystich, c'est fantastique
Share via
Copy link
Powered by Social Snap