Un minibassin pour la terrasse ou le balcon

minibassin
©Isabelle Morand

Aucune raison de se priver du plaisir de l’eau même si on n’a qu’un petit espace. Installer un minibassin sur la terrasse et le balcon, c’est tout à fait possible. Il suffit de suivre les conseils d’Olivier Benoist, des jardins aquatiques d’Acorus.

Bien choisir son contenant

  • La bassine en zinc : chinée ou récupérée et recyclée, il suffit de vérifier son étanchéité avant de l’utiliser.
  • Le demi-tonneau : acheté (on en trouve facilement dans le commerce) ou récupéré et étanchéité avec un bout de liner ou une feuille plastique super épaisse. Il est facile d’ajouter d’autres éléments au milieu du tonneau pour créer du relief et installer des plantes différentes. On peut ainsi créer des petites « cascades » de plantes, de l’opulence, dans un espace très réduit. Lotus et nymphéas s’y plaisent !
  • Le tonneau complet : facile à découper et à étanchéifier, il vous donnera deux petits bassins à installer l’un à côté de l’autre ou à chaque extrémité de la terrasse ou du balcon. Vous pouvez découper le tonneau en 2/3 – 1/3, et installer une petite goulotte entre les deux. Une petite pompe se charge de faire circuler l’eau.
  • Des minibassins en polyester : il existe des petits modèles qui trouvent place sans problème au jardin, mais également sur une terrasse. Il suffit alors d’habiller le pied avec des pots pour le dissimuler.
  • Système D : un vieil évier (à étanchéifier), une vieille auge en pierre, une petite baignoire peuvent faire l’affaire. Pas la peine de voir très grand. Quelques centimètres de profondeur suffisent pour installer certaines plantes aquatiques. Et un contenant de 50 cm de diamètre, c’est parfait pour un nénuphar !
minibassin
©Konstantin Symeonidis

Un peu de réflexion

Prenez un peu de temps avant de vous lancer dans votre création. N’hésitez pas à dessiner votre petite scène, ses dimensions, le nombre de plantes qu’elle va pouvoir accueillir. Et explorez les sites dédiés aux plantes aquatiques pour bien les choisir. Les nénuphars pygmées sont adaptés, pas les autres. Cherchez des plantes qui vont donner du volume, d’autres du graphisme. Pour les couleurs, laissez parler vos goûts. Mais il est primordial de penser au végétal.

Pensez aussi tout de suite au choix de la pompe qui alimentera un jeu d’eau éventuel. Il existe des systèmes très simples à mettre en œuvre. Pas besoin d’être un bricoleur ou une bricoleuse de génie.

Quelques variétés de petits nymphéas

  • ‘Froebelii’, fleurs rouge carmin.
  • ‘Pygmaea Helvola’, le plus petit des nymphéas, fleurs jaune canari.
  • ‘Candida’ : fleurs blanc nacré.
  • ‘Perry’s Baby Red’ : fleurs doubles, rouge profond.
  • ‘Denver’ : fleurs blanc ivoire.
Minibassin
Nymphea 'Candida' ©Ciungara

Comment bien marier les plantes dans un petit bassin ?

C’est un peu comme partout ailleurs au jardin ! Il faut réfléchir aux mariages des formes, des couleurs de feuillages. Le choix est large entre plantes flottantes, semi-aquatiques. Moi, il y a une petite plante que j’adore et qui se marie bien avec la plupart des aquatiques, c’est la fougère des marais (Thelypteris palustris). Cette petite fougère est très facile à vivre et donne un petit côté sauvage à une composition. Associez-la à une prêle (Equisetum) à l’allure bien droite, ça a une gueule folle ! Cela met un petit grain de folie, de désordre subtil…

Dans un petit bassin, évitez de marier des plantes dont les feuillages se ressemblent. C’est généralement tristouille. Il y a une association que j’aime beaucoup : iris d’eau qui fleurit jaune (Iris pseudacorus) et pontederie (Pontederia cordata) aux feuilles en forme de cœur.

 

iris des marais
Iris pseudacorus ©Homasha
mini bassin
Fleur de Pontederia cordata ©Tom Meaker

La plante bougie, pour créer la surprise

Orontium aquaticum est l’une de mes plantes favorites. C’est une cousine des arums, originaire du nord-est des États-Unis. Il ne faut pas l’installer à n’importe quelle profondeur : entre 3 et 5 cm, c’est parfait et précis ! Entre avril et mai, elle fleurit en longs spadices blancs à étamines jaunes (d’où son nom vernaculaire de plante bougie ou flamme d’eau). Elle peut produire jusqu’à une trentaine d’inflorescences. Imaginez une trentaine de bougies dressées au-dessus de l’eau. C’est remarquable !

minibassin
©JohnatAPW

Paniers et substrat

Si vous n’avez pas de jardin, vous trouverez des substrats en jardinerie. Si vous avez un jardin, utilisez la terre tout simplement. Le must, c’est de la terre de taupinières !

Pour vous faciliter le travail, acheter des paniers de plantations spécial plantes aquatiques ou des petites poches de jute. Je vous conseille plutôt les paniers. Ils sont ajourés et permettent aux racines de sortir du panier pour s’en aller voir ailleurs, se nourrir à l’extérieur. Vous en trouverez de toutes tailles, du plus rikiki pour un mininénuphar à 40 L pour un gros nénuphar. Dans les jardineries ou les sites internet, vous avez désormais un large choix.

Que faire d’un minibassin en hiver ?

Même si en ville il fait rarement très froid, il faut tout de même se méfier. Et si votre minibassin est installé sur une terrasse à la campagne, méfiez-vous dix fois plus ! Tout le volume d’eau peut être pris en glace et là, c’est la catastrophe assurée !

Il faut absolument protéger le minibassin, quelle que soit la matière du contenant, surtout s’il est installé au nord et s’il héberge des poissons, sinon c’est Findus garanti. Tout est bon : le papier bulle, des trucs de récupération comme des plaques de mousse utilisées pour les envois. Vous pouvez aussi couvrir les parties aériennes avec un voile d’hivernage.

Des poissons dans un minibassin, c’est possible ?

Un ou deux poissons, c’est bien suffisant dans un minibassin. Les gens généralement mettent toujours trop de poissons ; ils frayent et la surpopulation guette… Un poisson rouge peut très bien vivre seul, comme dans un bocal…

Qui dit bassin dit moustiques ?

Eh oui, c’est le risque. On n’en trouve pas dans les eaux courantes. Mais dans une eau stagnante, les moustiques pullulent. Il suffit alors de mettre dans le minibassin un petit prédateur comme un poisson rouge qui se nourrit de tout, les moustiques et les larves.

minibassin
©marjorie anastacio

Où trouver des plantes aquatiques ?

Toutes ces pépinières vendent leurs plantes en ligne. Elles sont aussi présentes sur bon nombre de fêtes des plantes.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Un minibassin pour la terrasse ou le balcon
Share via
Copy link
Powered by Social Snap