Cultiver le jasmin sambac… en bac (OK, je sors !)

Jasminum sambac ou jasmin d’Arabie diffuse son parfum des mètres à la ronde. Cette espèce fragile aux fleurs peut être cultivée en pleine terre dans les régions très, très douces. Partout ailleurs, mieux vaut le cultiver en pot pour profiter de ses fleurs blanches très odorantes. 

Les 1001 nuits de… l’Himalaya 

Contrairement à ce que son nom vernaculaire laisse supporter, Jasminum sambac ne nous vient pas d’Arabie. Cet arbuste sarmenteux est originaire de l’Himalaya et ses fleurs sont parmi les plus cultivées (et les plus prisées) dans de nombreux pays asiatiques. L’Indonésie et les Philippines l’ont même adoptée comme fleur nationale. Si le nom jasmin d’Arabie perdure depuis des siècles, la « faute » est sans doute à imputer à l’imaginaire lié aux 1001 nuits et à leur sensualité. 

Jasminum sambac
©Ayakochun

En pleine terre ou en pot le jasmin d’Arabie ?

Chez nous malheureusement, et ce en quasiment toutes les régions, mieux vaut cultiver Jasminum sambac… en bac (OK, je sors pour cause de jeu de mots facile…). À zéro, l’arbuste perd de sa superbe et son feuillage persistant à semi-persistant souffre. À -5°C, il est cuit ! Vous le perdrez, c’est certain.

Mieux vaut donc le cultiver dans un gros pot ou un bac, à hiverner. Si vous le pouvez, installez-le sous un auvent, une terrasse couverte et protégez-le des vents froids, il les déteste. 

Au printemps, dès que les températures nocturnes dépassent les 5 à 7°C, vous pouvez lui faire regagner une exposition ensoleillée sur la terrasse ou au jardin. 

Une plante à guider

Comme tout arbuste sarmenteux (bref, grimpant), le jasmin d’Arabie développe de grandes tiges. En pleine terre, pâlissez-le contre un mur. En bac, donnez-lui un support bien costaud. Vous pouvez utiliser des cannes de bambou de bon calibre ou des fers à béton pour créer une structure façon tipi pour un résultat bien joli. L’arbuste aura la possibilité de s’accrocher, de fleurir en abondance et de délivrer son parfum capiteux. 

cueillette de jasmin
©Muralinath

Ahhhhhhhhh, ce parfum…

Oui, quel parfum ! Il nous emporte ailleurs, loin, nous fait rêver, nous enveloppe. Jusqu’en Asie où il tient une bonne place dans les offrandes aux dieux, en Inde notamment. On achète les guirlandes au mètre ! À Java, les mariées arborent toujours une couronne de fleurs de jasmin sambac.

Le jasmin sambac dans les parfums

On en trouve aussi bien dans des parfums masculins et féminins

Pour les hommes :

  • Gris montaigne, de Dior
  • Colonia Pura, de Acqua di Parma
  • Lost Cherry, de Tom Ford

 

Pour les femmes :

  • N°5 de Chanel
  • Shalimar de Guerlain
  • Splendida Jasmin noir, de Bulgari
  • Jasminum rouge, de Dior
  • À la nuit, de Serge Lutens
thé au jasmin
©Bonchan

Du thé, du thé

Les fleurs blanches servent à parfumer le thé vert… au jasmin. Le plus gros producteur demeure l’Inde qui fournit à la fois les parfumeurs et les fabricants de thé. Les fleurs y sont récoltées 24 heures avant leur éclosion. 

Jasminum sambac / Jasmin d’Arabie – Fiche de culture

  • Famille : Oléacées
  • Type de végétation : arbuste grimpant, sarmenteux
  • Exposition : au soleil toute ! Il supporte aussi la mi-ombre, mais s’y montrera moins florifère. 
  • Sol : riche, bien drainé, humifère. N’hésitez pas à pailler. 
  • Multiplication : bouture ou marcottage.
  • Dimensions : jusqu’à 3 m environ en pleine terre, un peu plus de 1 m en bac.
  • Ennemis : le froid, les courants d’air froids ! Cochenilles et pucerons peuvent aussi passer à l’attaque. 
  • Culture : en bac pour pouvoir l’hiverner, le ressortir au printemps et le garder longtemps. 
Jasmin d'Arabie
close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap