Vers Helloasso

La GRANDE histoire des NAINS de jardin

anela

Ils portent des brouettes, jouent de la binette ou ne font rien d’autre que de trôner dans le jardin, à côté d’une cigogne en plastique et d’une Blanche-Neige de pacotille. On se moque, on ironise, mais les nains de jardin est une affaire sérieuse. Il arrive même qu’on les enlève !

Walt Disney n’y est pour rien !

Si les nains ont un bonnet et des vêtements de couleur, la responsabilité en revient aux mineurs de Cappadoce (région centrale de la Turquie célèbre pour ses cheminées de fées… ça tombe bien !). À l’époque, les mineurs portaient un bonnet rempli de paille pour amortir des chocs éventuels et des vêtement très colorés pour qu’on les repère plus facilement dans les boyaux. Les propriétaires des mines faisaient à cette époque tailler dans du bois des petites statues à bonnet et vêtement colorés censées conjurer le mauvais sort et protéger les forçats des mines.

gnome
©Piksel

Les nains à l’assaut de l’Allemagne

Les petits personnages franchissent le Bosphore et se lancent dans la conquête de l’Europe. Premières victimes : l’Allemagne et la Suisse qui se mettent à fabriquer des nains en terre cuite. Du grand art ! À Gräfenroda, en Thuringe, existent alors de nombreuses usines où l’on fabrique de la terre cuite et de la porcelaine. La fabrique Griebel en a fait sa spécialité (sous le nom de gnome) avec la fabrication de tête d’animaux et continue d’en produire aujourd’hui (lire plus bas). Ceci explique peut-être la présence dans les jardins allemands actuels de quelque 27 millions de petits personnages (en plastique désormais le plus souvent).

Même Goethe en parle ! Dans “Hermann et Dorothée”, il écrit : « Mon jardin était renommé dans toute la contrée : chaque voyageur s’arrêtait pour regarder, à travers la claire-voie, peinte en rouge, la statue de pierre du mendiant, et celle du nain colorié… »

nains de jardin
©GoSugarBarGo

L’Angleterre, zinzin des nains

Le baronnet, Sir Charles Edmund Isham, craque pour les nains de jardin lors d’un séjour en Allemagne et rapporte de Nuremberg un (gros) lot qu’il installe dans la rocaille de sa demeure à Northampton. On lui attribue la paternité de la nanomanie en Angleterre. De la collection originale subsiste un seul nain, baptisé « Lampy » qui est exposé au Lamport Hall (la maison de la famille Isham). On dit qu’il est assuré pour un million de livres !

Les Britanniques sont aujourd’hui encore de gros consommateurs de nains. On s’en est rendu compte en 2021, lors du blocage du canal de Suez par un porte-conteneur bloqué. Les bateaux chargés de ravitailler la perfide Albion en nains (chinois) ont accusé des semaines de retard, provoquant une grave pénurie de nains. Damned !

Et la France là-dedans ?

Notre pays a également été touché par le virus, mais nous sommes tout de même moins atteints que les Anglais. Et tant mieux, car, ainsi, le FLNJ (Front de Libération des nains de jardins, lire plus bas) est moins susceptible de commettre des actes affreux comme l’enlèvement des nains et leur remise en liberté dans la forêt. D’autres malfrats eux kidnappent les nains et demandent des rançons. Certains propriétaires s’en remettent difficilement…

Des frères Grimm à Amélie Poulain

En 1812, les frères Wilhem et Jacob Grimm publient un recueil de contes où figure Blanche-Neige et les sept nains (à ne pas confondre avec Blanche Fesse et les 7 mains, une version beaucoup plus osée faut-il le préciser). Walt Disney en fera son miel en 1937 en l’adaptant en dessin animé avec le succès qu’on lui connaît. 

Le nain est un élément scénaristique dans « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain », le film de Jean-Pierre Jeunet. Le nain se fait voyageur et le père d’Amélie reçoit à plusieurs reprises des photos de son nain disparu. 

frère Grimm
Wilhelm and Jacob Grimm. Daguerreotype d'Hermann Blow
gnome culturiste
©Michel Viard

Les nains de jardin, un plaisir coupable ?

Je ne connais pas grand monde qui avoue sa nanomanie. Pourtant, quand on voit les jardineries et les offres sur le net, il est certain que les adorateurs sont encore très, très, très nombreux. On trouve vraiment de tout, du Grincheux classique au nain ultra-cool avec cigarette qui fait rigoler, du pauvre Simplet au nain en caleçon sexy ou des “Sponti” provocants 

Le Front de libération des nains de jardin

Il a beaucoup fait parler de lui voilà quelques années. Le FLNJ, une redoutable organisation secrète, a commis ses premiers méfaits en 1996 dans l’Orne. Pendant quelques années, les rapts se sont multipliés, les nains étant libérés dans une forêt proche. Les kidnappeurs d’origine prenaient soin d’indiquer dans une lettre aux propriétaires le lieu où ils pouvaient récupérer leurs biens. De 1996 à 2006, le FLNJ a revendiqué la libération de 4246 nains. Mais d’autres organisations maléfiques n’ont pas pris ce soin laissant des propriétaires dans une détresse insondable.

En 2021, le nain de Dany, cadeau d’amis, a disparu de son jardin belge. Depuis elle a reçu des nouvelles façon Amélie Poulain. Son nain lui envoie des cartes postales et écrit sur l’une d’entre elles : “Salut la famille, je ne peux plus rester confiné dans le jardin de la maison. Dès que je peux, je vous envoie de mes nouvelles, ne m’en voulez pas d’être parti sans prévenir, on fera la fête à mon retour. Une pensée à vous tous et aux copains du jardin ». Dany a même reçu une carte de son nain, en « vacances » à l’ile Maurice ! 

gnome en bord de mer
©Anela

Le nain de la discorde !

L’an dernier, en Suisse, une affaire de nain s’est terminée devant la justice. Les plaignants, un couple âgé, reproche à l’une de leurs voisines d’avoir installé dans son jardin, un nain fesses à l’air, lesdites fesses étant tournées vers leur jardin. La voisine a également posé dans son jardin un nain faisant un doigt d’honneur. Trop, c’est trop ! Plainte est déposée. Et la justice se prononce : la propriétaire du nain est condamnée à une peine de cinq jours-amendes à 210 francs suisses assortis d’une amende de 300 francs… 

Les Griebel, fabricants de nains de père en fils

Depuis les années 1870, la famille Griebel fabrique des nains de jardin en terre cuite. Les modèles sont très nombreux, plusieurs centaines sont réunis dans un Musée du nain de jardin à visiter à Gräfenroda. On peut aussi y découvrir toutes les étapes de la fabrication d’un nain. 

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap