Attention ! Tomates fatales…

Vous connaissez peut-être la tomate du diable (la morelle noire, Solanum nigrum), mais connaissez-vous Solanum pyracanthum, la tomate porc-épic ? Mieux vaut savoir les reconnaître, la consommation de leurs fruits peut être mortelle pour les enfants et très dangereuse pour les adultes. Attention donc à ces tomates fatales ! 

La tomate porc-épic

C’est une belle plante d’ornement, particulièrement efficace si l’on cherche des plantes à intégrer dans une haie défensive de hauteur moyenne (1 m à 1,5 m). On l’a nommée Solanum pyracanthum car elle présente des épines aussi puissantes que les pyracanthas. Son mécanisme de défense est vraiment impressionnant. Sur chaque feuille, au-dessus et au revers, tous les centimètres sont disposées des épines orange redoutables.

tomate porc-épic
©Frank Vincentz (Wikipedia)
©Frank Vincent (Wikimedia)
©Frank Vincent (Wikimedia)

Cette tomate porc-épic, frileuse, pousse bien sous climat méditerranéen. Elle fleurit tout l’été et jusqu’aux gelées. Comme chez la plupart des Solanacées, la fleur est bleu outremer.

Si vous la plantez chez vous ou si elle vient s’installer spontanément, assurez-vous que les enfants ne peuvent y accéder. L’absorption d’une seule baie (jaune d’or) peut leur être fatale. Bon, la présence des épines peut les décourager d’approcher les fruits gros comme des tomates cerises, mais on ne sait jamais. La plus grande prudence s’impose avec cette plante. N’hésitez pas à supprimer les fructifications.

Autre souci moins grave, mais quand même ! Un seul fruit contient 100 graines, capables de faire 100 nouveaux plants. Munissez-vous de gants pour récolter les fruits et les détruire.

Merci à Bruno Fournier (les Mousquetaires de la Tomate) pour la découverte de cette plante.

La tomate du diable

Solanum nigrum pousse un peu partout chez nous malgré son origine sud européenne. On en trouve dans des terrains en friche, sur le bord des chemins, dans les potagers et jusqu’aux champs de pommes de terre (l’union fait la force chez les Solanacées). On l’appelle la morelle noire, mais aussi, et là tout est clair, le crève-chien, le tue-chien, mais aussi l’amourette (mais ne vous laissez pas avoir !).

Solanum nigrum
©scisettialfio
Solanum nigrum
©Orest Lyzhechka

Chez Solanum nigrum, les fleurs sont blanches, les rameaux ne sentent pas très bon, mais les enfants peuvent être attirés par les petites baies rondes, vertes puis noires à maturité. Tout est toxique : les feuilles et baies surtout vertes. L’ingestion est potentiellement mortelle pour les enfants. Côté adulte, le programme c’est nausées, maux de ventre, vomissements…

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

174 Shares 1.7K view
Share via
Copy link