La mésange est une fashion victime !

mésange
©MikeLane45

Votre petite nièce n’est apparemment pas la seule victime des influenceuses de toute plume. Les mésanges aussi. Et ça craint… Pour construire leur nid, ces délicats paridés se copient entre eux et utilisent des brins de laine de la même couleur, dans une zone déterminée. Les mésanges les plus jeunes sont converties par les plus âgées, sans que l’on comprenne les raisons du choix initial. Un grand nombre de nids se retrouvent avec la même déco. Un peu comme chez nous, finalement. À la différence que le marketing et l’industrie s’emparent des modes les plus farfelues…

#tsi-tsi-tsi

Des chercheurs ont mis en évidence une forme d’imitation sociale dans le choix des teintes dominantes des matériaux de fabrication (pas seulement de la laine et des fibres textiles). Choix qui variera d’une année à l’autre. Une fois encore, sans que l’on comprenne les raisons de ce changement. Ce dont on peut être sûr, c’est que les mésanges sont en interaction, s’épient et… se copient !

Nid de mésange
©Sonja Wild

Cette étude menée par Sonja Wild et Lucy Aplin, du très sérieux Institut Max Planck d’ornithologie, au département de biologie comportementale, à Radolfzell, en Allemagne, montre que, si elles en ont la possibilité, les mésanges décorent leur nid avec la couleur « tendance » de la saison, délaissant même les matériaux non conformes qu’elles rencontreraient.

tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi

Sonja Wild et Lucy Aplin se sont, d’abord, appuyées sur les travaux publiés en 1939 (The Private Lives of Birds) par Henry Smith Williams, un naturaliste américain. Il avait observé qu’en plaçant plusieurs pelotes de laine de différentes couleurs dans son jardin, les mésanges finissaient toujours par n’en utiliser qu’une seule pour leur nid.

Elles ont également repris une autre étude de 2009 publiée par une équipe de l’Université de Toulouse. Cette dernière montrait que les mésanges bleues finissaient par incorporer les mêmes plantes herbacées dans leur nid, sans lien direct avec leur présence locale.

L’expérience a été menée à grande échelle et les mésanges bleues, charbonnières et des marais près de l’institut ont été équipées de transpondeurs miniatures. Les chercheuses ont utilisé des distributeurs de laine de différentes couleurs placés dans 2 zones éloignées. Elles ont alterné les couleurs et en sont arrivées aux mêmes conclusions : les mésanges utilisent les couleurs de leurs congénères proches. Enfin, les 2 sites distants ont finalement généré des nids de couleurs différentes, en fonction de l’approvisionnement délibéré ! Étonnant, non ?

Tsi-tter, le réseau social des mésanges chébran

L’ancêtre de Twitter…

logo twitter tsi-tter

La copie…

logo twitter

Chouchou, j’en ai vraiment marre de cette déco. Martine, la voisine a refait son nid en bleu. J’adooorrre.

Le saviez-vous ?

La mésange titine, zinzinule ou zinzibule. Très musical, son chant commence par un tsi-tsi-tsih tinté et aéré et culmine dans un trille doux et métallique.

Écouter une mésange bleue ?

tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tsi

Une dernière chose. Mésange se dit “Tit” en anglais. Mais ce mot désigne aussi les “nichons” en argot anglais (Pas de photo d’illustration SVP… NDLR).

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

328 Shares 2K views
Share via
Copy link