Athyrium, en vert et en couleurs !

Athyrium brevisorum ©Oksana Fedina

J’adore ces fougères qui font toujours leur effet au jardin et en pot. Les Athyrium ne sont pas bien grands, mais on ne peut pas les rater, car ils offrent bien souvent de jolies couleurs qui nous changent du vert.

Les points communs à tous les Athyrium

  • Ce sont des fougères à feuillage caduc ou semi-persistant en extérieur, persistant en intérieur.
  • Leur culture est vraiment facile au jardin ou en pot en intérieur.
  • Ils aiment l’ombre et la mi-ombre.
  • Leurs besoins en eau sont assez importants.
  • Ils apprécient les sols neutres ou légèrement acides, et ont besoin de fraîcheur (mais pas d’un sol ou d’un substrat détrempé sinon les racines vont être asphyxiées et la plante va mourir).
  • Au jardin, ils vivent très bien avec d’autres fougères, du lierre, des cyclamens d’automne…
  • Leur rusticité est excellente.
fougère femelle
A. filix-femina ©Zatama
anthurium, fougère femelle
©Patcharamai Vutipapornkul

Les athyriums femelles

On les a appelées Athyrium filix-femina ainsi pour les différencier des fougères mâles (A. filix-mas) plus robustes. On trouve cette fougère un peu partout en France, en Europe (sauf dans les régions littorales), et plus généralement dans l’hémisphère nord.

‘Lady in Red’ : les pétioles sont magnifiques, rouge intense mais il faut attendre la deuxième année après la plantation pour en profiter pleinement ; frondes vert foncé. H. : 60 / 70 cm.

Chez ‘Vernoniae’, c’est le rachis qui est rouge.

De belles japonaises

Les A. niponicum poussent à l’état naturel en Asie (Japon, Taïwan, Corée, Chine), ne sont pas bien grandes et se remarquent toujours dans un sous-bois. Ce sont des Athyrium très rustiques qui aiment bien profiter d’une lumière tamisée. Bon à savoir : les botanistes toujours facétieux ont décidé qu’il ne fallait plus les appeler Athyrium, mais Anisocampium. Continuez à demander des Athyrium, c’est plus simple.

 

 

 

Athyrium niponicum var pictum : frondes bien arquées, vert-grisâtre jusqu’à argenté. Les nervures et le rachis sont pourpres, plus intenses au printemps qu’en été quand il fait très chaud. H. : 40 / 50 cm.

’Silver Falls’ : la version plus argentée et plus durable en été que la fougère ci-dessus. Nervures et rachis sont également pourpres.

feuille gingko sur Athyrium
A. niponicum 'Pictum'©Isabelle Morand

‘Metallicum’ : ma préférée pour ses beaux reflets métalliques de différentes nuances, ses pétioles et ses nervures pourpres. C’est un petit bijou pour ombre fraîche.

‘Crested Surf’ : encore plus petite et on la reconnaît au bout de ses feuilles qui se sépare en 2 et à sa nervure plus violine que pourpre. Pas mal en pot sur un balcon ombragé.

‘Burgundy Lace’ : je n’ai pas encore planté cette variété mais elle me tente bien. Les frondes sont pourpres et argentées surtout quand elles sont jeunes. J’imagine qu’elle doit être bien belle quand un peu de soleil s’amuse avec.

'Silver Falls' ©peakingtomato
'Silver Falls' ©peakingtomato

Quelques conseils d’entretien

Au jardin, ces Athyrium perdent leur feuillage. Conservez-le pour pailler, fabriquer des doudounes pour des plantes plus frileuses.

En intérieur, installez-les loin des fenêtres, mais pas complètement dans l’ombre non plus. Rempotez tous les deux trois ans dans un substrat léger et drainant. N’oubliez pas une bonne couche d’argile au fond du pot.

En été, en pot, arrosez deux fois par semaine minimum. Au jardin, arrosez-les même si elles sont plantées en terrain frais. Un été caniculaire comme nous en avons vécu n’est pas génial pour les fougères en règle générale.

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

158 Shares 786 views
Share via
Copy link