Le myrtillier des Açores

© Didier Hirsch

Cet arbuste original (Vaccinium cylindraceum) se rencontre de moins en moins souvent dans son archipel d’origine. On peut cultiver chez nous, sous climat doux, ce myrtillier des Açores, producteur de fruits délicieux.

« Esthétique et productif »

C’est l’avis de Sylvain Mabon qui produit ce myrtillier des Açores dans ses Pépinières Indigènes en Bretagne : « Il forme un beau buisson, plutôt dense, d’environ 2 m de haut. Dans nos régions de climat doux, le feuillage est totalement persistant, à la coloration hivernale peu marquée. Vaccinium cylindraceum fleurit rose en mai-juin. Une belle floraison suivie de très nombreuses myrtilles à la saveur un peu plus acidulée que celles auxquelles nous sommes habitués. Mais l’utilisation en cuisine est la même : jus, tartes, gâteaux, sorbets…On peut aussi faire sécher les baies et les consommer dans l’hiver. »

De jolis fruits

Les baies ressemblent à d’innombrables gouttes bleues, pruineuses. On aurait presque envie de les laisser sur l’arbuste pour profiter du spectacle ! Mais la gourmandise est évidemment plus forte ! Et puis ce sont des fruits bourrés de vitamines A et C, d’antioxydants alors mieux vaut les picorer ou les transformer. 

Où planter le myrtillier des Açores ?

Hélas, pas partout ! L’arbuste a besoin d’un sol frais, acide et d’un climat humide comme dans l’archipel des Açores où il pousse dans les forêts d’altitude. Il faut vraiment le réserver aux régions où il pleut régulièrement. Autrement, il vous sera difficile (voire impossible) de le conserver. Une plantation en pot est envisageable, dans un substrat acide, mais il ne faut vraiment pas oublier de l’arroser.

©Didier Hirsch
©Didier Hirsch

Endémique des Açores

Vaccinium cylindraceum se fait de plus en plus rare aux Açores, là où il a été découvert, pense-t-on, par le botaniste écossais Francis Masson vers 1781 quand il y est envoyé en mission par Sir Joseph Banks, alors directeur de Kew Gardens. Les oiseaux se chargent de la dissémination de ses graines, notamment le bouvreuil des Açores (Pyrrhula murina). Malheureusement, la population de ce bouvreuil n’a cessé de baisser en raison de sa difficulté à trouver de la nourriture entre coupes dans les forêts de laurier, introduction de plantes exotiques envahissantes… Il est aujourd’hui au centre d’un programme de protection spéciale (replantation de lauriers, agrandissement de la zone de protection). Plus il y aura de bouvreuils des Açores, plus il y aura de myrtilliers… 

Vaccinium cylindraceum – Myrtillier des Açores – Fiche de culture

  • Famille : Éricacées
  • Type : arbuste fruitier à feuillage persistant ou semi-persistant selon les régions.
  • Exposition : ombre légère.
  • Sol : acide, frais, bien drainé.
  • Attention : il redoute tout particulièrement la sécheresse. 
  • Rusticité : – 10°C.

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

109 Shares 2.8K views
Share via
Copy link