L’érémophile soyeuse, un bijou blanc

Luca Lorenzelli

Toute douce au toucher, l’érémophile soyeuse (Eremophila nivea) aime les climats secs, mais il est possible de la cultiver en pot en toutes régions. Son feuillage est persistant et sa floraison mauve. À découvrir absolument.

Eremophila nivea vient de très loin

Ce petit arbuste vient d’Australie méridionale, une région qui connaît peu ou prou les mêmes conditions que la région méditerranéenne. Cette espèce a été découverte récemment (à l’échelle du temps…) par le botaniste australien Robert Chinnock, le spécialiste des Emerophila. Et il l’a dénommée nivea (blanc comme la neige) en raison de son feuillage persistant, gris clair tirant vers le blanc. 

©Isabelle Morand
©Isabelle Morand

Une petite merveille

J’ai vu pour la première fois cet érémophile soyeuse sur l’un des jardins éphémères du Festival des jardins de la Côte d’Azur. Il était planté en nombre et formait un tapis d’un gris-blanc étincelant sous le soleil. Gros craquage et recherche de LA plante.

À planter en pleine terre ou en pot

Alors, oui, c’est vrai Eremophila nivea n’est pas très résistante au froid. À -4°C maximum, c’est la tombe. Donc, une plantation n’est possible que dans les régions au climat très doux et en terre bien drainée (des racines qui baignent, c’est pas pour elle). Dans toutes les autres régions, cultiver l’érémophile soyeuse en pot à hiverner. Il faudra régulièrement la rempoter, car au final, elle peut pousser jusqu’à 1,5 m. Il faut juste un peu de patience pour la voir arriver à ce niveau de la toise. Peu importe, car même petit, Eremophila nivea fait son l’effet, surtout quand éclosent , au printemps, ses fleurs d’un très joli mauve 

Eremophila nivea – érémophile soyeuse – Fiche de culture

  • Famille : Scrophulariacées.
  • Type : arbuste à feuillage persistant.
  • Exposition : ensoleillée.
  • Sol : calcaire, neutre, caillouteux, surtout très bien drainé. En pot, n’oubliez surtout pas la couche de drainage (billes d’argile, pouzzolane, graviers…)
  • Rusticité :-4°C.
  • Arrosage : après la plantation, et très modéré par la suite.
  • Utilisations : rocaille, talus, pot, bordure si vous le maintenez petit.
  • Taille : légère, après la floraison.
  • Ennemies : les cochenilles… australiennes sont à surveiller.
©Isabelle Morand
©Isabelle Morand

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

176 Shares 1.1K view
Share via
Copy link