Les 27 et 28 janvier, pour la sixième année, l’Observatoire des oiseaux des jardins organise une opération comptage sur toute la France. L’occasion d’observer vos copains à plumes et de faire remonter de précieuses informations qui seront analysées par le Muséum d’Histoire naturelle et la LPO.

Comment participer ?

  • Réservez une heure de votre temps le samedi ou le dimanche.
  • Choisissez un lieu d’observation, votre jardin, votre terrasse ou un jardin public. 
  • Observez et notez tous les oiseaux que vous voyez. Une fiche est disponible ICI. Imprimez-la pour vous aider à les reconnaître. Ou révisez grâce aux photos ci-dessous. 
  • Saisissez vos informations sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins

Quelques oiseaux de nos jardins

©shpakus

L’accenteur mouchet (Prunella modularis)

  • Description : il ressemble au moineau femelle. Bec fin. Plumage de la tête et de la face inférieure gris souris.
  • Alimentation : araignées, insectes, vers de terre. L’hiver, il vient casser la croute, enfin la graine, dans les mangeoires. 
  • Habitat : haies, forêt, buissons denses où il niche également. On peut l’observer jusqu’à 2000 m d’altitude.
  • Statut : oiseau protégé depuis un arrêté ministériel de 1981.
  • Info + : c’est un oiseau polygame ou polyandre, ce qui n’est pas courant. 

 

©pedrosanmar

La bergeronnette grise (Motacilla alba)

  • Description : elle arbore un plumage gris, noir et blanc. On la reconnait notamment grâce à sa longue queue.
  • Alimentation : mouches, moustiques et fourmis, invertébrés aquatiques ou terrestres… Régime alimentaire large.
  • Habitat : à proximité des maisons ou des parcs, et des points d’eau (rives maritimes, bords de lacs, rivières en altitude).
  • Info + : on l’appelle aussi “Hoche-queue”, car elle balance sa queue en permanence.

 

 

©denja1

Le bruant jaune (Emberiza citrinella)

  • Description : oiseau plutôt grand, allongé, avec une longue queue. Le mâle est plus jaune que la femelle. 
  • Alimentation : c’est un oiseau glaneur (graines des champs cultivés, graines de plantes sauvages). Au printemps, il complète son alimentation par des larves, des insectes, des araignées…
  • Habitat : il aime les milieux ouverts, les haies, les buissons, la proximité des champs.
  • Info + : il aime se percher sur les fils électriques.

 

 

©hannurama-1

Le merle noir (Turdus merula)

  • Description : impossible de ne pas reconnaître le mâle au premier coup d’œil, son plumage est intégralement noir et son bec jaune. Chez la femelle, le plumage et le bec sont bruns. Le dimorphisme sexuel est très marqué chez cette espèce.
  • Alimentation : régime omnivore, insectes, baies, graines, vers, limaces, araignées…
  • Habitat : forêts, bosquets, haies, buissons, parcs et jardins en ville.
  • Info + : mâles et femelles ont un tempérament bagarreur. Les premiers vont au combat pour défendre leur territoire, les secondes quand elles sont en recherche d’un partenaire ou qu’elles défendent leur territoire de nidification. 

 

©kucherenko

La mésange à longue queue (Aegithalos caudatus)

  • Description : c’est un mini-zozio, rondouillard, avec une queue très longue, des ailes rondes et le ventre blanc. 
  • Alimentation : insectes, graines, pucerons, araignées… Elle fréquente les mangeoires en hiver et se régale accrochée aux filets qui abritent les boules de graisse. 
  • Habitat : elle vit en bande, passant d’un arbre à l’autre (en forêt, dans les parcs et jardins, conifères, sous-bois denses…)
  • Statut : espèce protégée sur tout le territoire depuis un arrêté ministériel de 1981.
  • Info + : contrairement aux autres mésanges, elle fait son nid dans un endroit dégagé. Un nid super-cosy puisque l’intérieur est tapissé de centaines de plumes.

 

©hfoxfoto

La mésange nonnette (Poecile palustris)

  • Description : corps gris-brun chez le mâle et la femelle, calotte toute noire rigolote et tache noire sous le bec. 
  • Alimentation : insectes, araignées, baies, graines (y compris dans les mangeoires) et graisse. Des observations ont permis d’établir qu’en hiver, elle vient dans les mangeoires faire des provisions pour les stocker dans des cachettes… dont elle oublie souvent le lieu. 
  • Habitat : forêts de feuillus, arbres en ville.
  • Statut : espèce protégée sur tout le territoire depuis un arrêté ministériel de 1981.
  • Info + : c’est une espèce intelligente. On l’a vue en Angleterre se servir de son bec pour ouvrir des canettes !

 

©hfoxfoto

La mésange bleue (Cyanistes caeruleus)

  • Description : c’est un oiseau rondouillard, aisément reconnaissable à son ventre jaune, son dos et ses ailes bleues, ses joues et son front blanc. 
  • Alimentation : elle change en fonction des saisons. Au printemps et en été, elle se régale de chenilles, d’insectes, de larves, de pucerons, de vers de terre. L’hiver, elle passe au régime graines et graisse, c’est une visiteuse assidue des mangeoires où elle n’hésite pas à faire le ménage, en tentant d’empêcher d’autres espèces de venir se sustenter. Beaucoup moins pacifique qu’on le croit…
  • Habitat : vergers, jardins, proximité des maisons, haies…
  • Info + : la mésange bleue est l’un des plus précieux auxiliaires au jardin. Son appétit de chenilles au printemps est presque insatiable…

©denja1

Le pouillot véloce (Phylloscopus collybita)

  • Description : mâles et femelles se ressemblent, trapus, pattes et doigts noirs, dessous des îles jaunes, tête brun olive… Son chant, une sorte de “chiff-chaff” est annonciateur du printemps.
  • Alimentation : insectes et araignées, baies et fruits figurent aussi occasionnellement à son menu. 
  • Habitat : on le trouve jusqu’à environ 2000 m d’altitude dans les haies, les bois, les parcs et les jardins. 
  • Info + : le mâle se montre bagarreur pendant la période de reproduction. Pas question de lui marcher sur les pattes ! Il est même capable de s’attaquer à d’autres oiseaux s’ils s’approchent trop de son territoire. 

©ian_sherriffs

Le chardonneret élégant (Carduelis carduelis)

  • Description : un oiseau superbe avec son bec très effilé, sa face écarlate, sa queue noire tachée de blanc, le plumage de ses ailes noires rayé d’une bande jaune. Chez la femelle, le plumage écarlate ne passe pas derrière les yeux, une façon de la reconnaître.
  • Alimentation : exclusivement granivore. Il adore les graines de chardons (d’où son nom vernaculaire) mais aussi celles des cosmos ou des bouleaux.
  • Habitat : les lieux cultivés (vergers, jardins) au printemps et en été ; terrains en friche, bord de routes l’hiver. 
  • Info + : son répertoire vocal est très étendu et s’exprime différemment en fonction des situations (peur, joie etc).

 

À lire également : L’hécatombe des oiseaux dans les Hauts de France depuis 20 ans. 

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.