Christine Voland et Didier Marchand sont pépiniéristes en Ille-et-Vilaine, à une quinzaine de kilomètres du Mont-Saint-Michel. Ils produisent des graminées ornementales, des plants de légumes et des plantes aromatiques vendus en contenants biodégradables et notamment dans des bourriches qui accueillent d’habitude… les huîtres !

Hortus Focus : Comment est venue cette idée d’utiliser des bourriches ?

Christine Voland : J’ai remarqué, sur les fêtes des plantes, que de nombreux clients achetaient des plants pour les offrir en cadeau. J’ai donc cherché une idée de contenant plus adapté, biodégradable comme les godets que nous utilisions déjà. Les bourriches d’huîtres en bois de peuplier correspondaient à ma recherche. Elles allient esthétisme et respect de l’environnement. 

Pourquoi sont-elles parfaites pour les terrasses et les balcons ?

Ces bourriches tiennent sans problème toute une saison à partir du moment où elles ne sont pas en contact avec la terre. Donc, on peut même les poser sur un rebord de fenêtre et récolter jeunes pousses ou aromatiques au fur et à mesure de ses besoins.

Que peut-on en faire après ?

Sur une terrasse, on peut replanter la bourriche directement dans un contenant plus grand. Au jardin, il suffit de la mettre directement dans la terre. Dans les deux cas, le bois de peuplier va se dégrader au contact de la terre et apporter de la matière organique. Même les agrafes finissent par rouiller et se décomposer en apportant du fer dont les légumes ont besoin. 

Que peut-on cultiver dans ces bourriches ?

Elles sont idéales notamment pour les aromatiques et les salades dont on récolte les jeunes pousses au fur et à mesure. Si vous partez en vacances et qu’à votre retour les feuilles sont trop grandes pour être consommées en jeunes pousses, je vous conseille de les couper et de les saisir à la poêle avec un filet d’huile. Essayez, c’est délicieux !

Utilisez-vous d’autres contenants dégradables ?

Oui, nous proposons toutes les variétés de salade, le mesclun, les côtes de bette en mini-mottes en barquettes biodégradables. Il suffit de séparer les jeunes plants et de les repiquer tous les 10 cm. La barquette se met au compost. Pour les tomates, on utilise des godets. Les racines vont traverser le godet qui va se dégrader au contact de la terre. J’ai pensé aux petits jardiniers. C’est plus facile pour les enfants, ils n’ont pas à dépoter le plant, juste à mettre le pot dans le trou de plantation. Il faut en revanche replanter dès que les racines sont visibles à l’extérieur du pot. Une racine à l’air libre est bloquée dans sa pousse et le plant de tomate ne pourra pas de développer. 

 

Le jardin d’herbes, La Cordonnais, 35560 Bazouges la Pérouse. Tél. : 02 99 97 40 85

La pépinière sera présente ce printemps sur les fêtes des plantes suivantes : 

  • 10 – 11 mars : Printemps à l’Atelier, Poterie Au grès du Temps, Lithaire (50)
  • 18 mars : Marché aux plantes, Andel (22)
  • 6 – 7 et 8 avril : Journées des Plantes, Saint-Jean-de-Beauregard (91)
  • 14 – 15 avril : Marché aux fleurs, Saint-Père-Marc-au-Poulet (22)
  • 21 et 22 avril : Journées des plantes, Croustille-sur-Douve (50)
  • 29 avril : Vue sur Vert, Saint-Briac-sur-Mer (35)
  • 6 mai : Changé ô jardin, Changé (53)
  • 12 et 13 mai : Presqu’île en fleurs, Cherbourg (50)
  • 20 mai : Villecartier fête de la nature, Bazouges-la-Pérouse (35)
  • 2 et 3 juin : Entre ville et jardin, Bagnoles de l’Orne (61)….

 

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS URBAINS,
IL EST TEMPS DE PENSER À VOS AROMATIQUES : DANS LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS, ON VOUS SIMPLIFIE LA VIE AVEC DES KIT-À PLANTER !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.