Si vous aimez la cuisine asiatique, voici une plante à cultiver en pot, au jardin ou en intérieur. Le goût de la coriandre vietnamienne ressemble à celui de la coriandre “classique” avec une pointe de saveur d’orange et d’ananas. À tester avec des nems, du poulet, des crevettes…

©ntdanai

Une renouée comestible

Persicaria odorata, Polygonum odoratum… C’est du pareil au même : de la coriandre vietnamienne. Originaire d’Asie (on s’en sera douté !), cette herbacée vivace est comestible, contrairement à ces cousines européennes. Vous ne risquez pas de les confondre même si elles présentent toutes deux le même joli feuillage lancéolé très caractéristique des persicaires. Le rau ram ne pousse pas à l’état naturel chez nous. Il faut le cultiver pour pouvoir en profiter d’autant que c’est un super frileux, gélif à 0°C pile-poil. 

 

Comment le cultiver

©ntdanai

  • Pleine terre ou pot ou suspension : le rau ram est une plante palustre, une plantation en bord de marais est donc possible, mais vous n’en profiterez pas bien longtemps chez nous puisqu’elle gèle… Mieux vaut donc cultiver cette coriandre en pot, la sortir au printemps, la laisser dehors l’été et la rentrer dès les premiers froids. Ressortez le pot après les saints de glace, vers la mi-mai. À l’intérieur, installez le pot non loin d’une fenêtre. 
  • Substrat : de la terre de jardin enrichie d’une bonne poignée de compost ou du terreau enrichi en engrais
  • Exposition : soleil ou mi-ombre. 
  • Besoins en arrosage : ils sont importants ! Ne laissez jamais sécher le terreau. 
  • Récolte : cueillez au fur et à mesure de vos besoins. 
  • Taille : entre 3 et 4 fois par an, car les nouvelles feuilles produites sont les plus savoureuses. 
  • Conservation : pas de séchage qui lui fait perdre son arôme. Mais vous pouvez congeler les feuilles juste après la récolte.
  • Floraison : petites fleurs roses. 
  • Multiplication : plusieurs techniques sont possibles. Vous pouvez diviser la touffe (printemps ou automne), faire des boutures de tête (prélevez des extrémités de tiges de 7 à 8 cm, installez-les en plusieurs dans un même pot, elles racineront rapidement) ou laisser le rau ram se marcotter (pourquoi se casser la tête quand la plante se débrouille seule pour faire des bébés ?).

Libido zéro ?

On dit que cette plante aromatique est consommée par les moines bouddhistes pour réprimer leur libido… Ne connaissant personnellement aucun moine bouddhiste, je ne peux donc pas vous assurer :

  • qu’ils cultivent du rau ram dans ce but
  • et que la plante est anaphrodisiaque
"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

2 Réponses

  1. colibri

    bonjour, j’adore cette plante, que j’arrive à bouturer facilement. Elle résiste bien dans ma nouvelle région d’habitation où il gèle rarement. Pour ce qui est de ses effets sur la libido, je ne connais pas de moines non plus, mais j’ai le souvenir que mon père, d’origine vietnamienne, refusait catégoriquement d’en manger. Pour ce qu’il en est de mon blond, euh… ça n’a pas l’air de lui poser de problème !!!

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour, merci beaucoup pour votre message ! Mon premier éclat de rire de la journée ! Bonne journée

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial