Légume d’été par excellence, frais, peu calorique et riche en eau, le concombre on aime ou déteste, on digère ou pas. Nos conseils pour bien le cultiver et une sélection de variétés. 

©Zenina

D’où vient-il?  

Originaire des contreforts de l’Himalaya, le concombre faisait les délices des gourmets d’Asie centrale voilà déjà 5000 ans. Puis, comme de nombreux légumes, il a entrepris un grand voyage. Jusqu’aux rives du Nil plus précisément, puis en Galilée, puis à Rome, puis en France où Charlemagne est friand de sa saveur amère (à l’époque, le légume est en effet beaucoup amer parait-il qu’aujourd’hui). Quant à Louis XIV, il aimait tellement le concombre qu’il demanda à son jardinier La Quintinie de le faire pousser sous serre dans le potager du Roi, à Versailles pour s’en régaler dès le début du printemps. Enfin, le concombre partit à la conquête de l’Amérique dans les cales des bateaux de Christophe Colomb. De nos jours, le concombre est cultivé dans le monde entier. 

 

©filistimlyanin

Quand et comment le semer ou le planter ? 

  • Semis en godets : dès le mois de mars, au chaud (serre chauffée, 21 °C minimum), semez 3 graines par godets. Quand les premières feuilles sont bien développées, repiquez dans des godets plus grands. Gardez encore au chaud et repiquez en fonction de votre climat, mi-avril dans les régions les plus douces, mi-mai là où il fait plus froid.
  • Semis en place : dès la mi-avril, mais uniquement dans les régions les plus douces. Semez 3 graines. Quand les feuilles se développent, ne conservez que le plant qui vous parait le plus costaud.
  • Plantation : vous trouverez des plants sur les marchés ou en jardinerie. Vous pouvez les installer au jardin ou dans un grand pot jusqu’au mois de juin. Le palisser est une bonne solution gain de place. 

 

De quoi a-t-il besoin ?

  • De soleil !
  • D’un arrosage régulier et abondant au pied.
  • D’un paillage si vous ne le palissez pas. Certes, vous pouvez faire sans, mais un paillage (tontes de pelouse, paille…) va limiter l’évaporation de l’eau (et donc réduire les besoins en arrosage), la pousse des adventices et les risques de pourrissement du légume en contact avec la terre.
  • D’être cueilli régulièrement, car la présence de concombres à maturité freine le développement d’autres fruits.

Il aime, il déteste…

Il s’entend très bien avec l’aneth, le chou, le haricot, les pois et l’oignon. Il n’aime pas du tout la compagnie des courgettes, du melon, des pommes de terre, des tomates et de la sauge ! 

Concombre ‘Lemon’ ©semences-du-portage

Quelles variétés choisir ? 

Un petit tour du côté des producteurs de semences bio (Kokopelli, Ferme de Sainte-Marthe, Magellan…),qui proposent une grande diversité de variétés rustiques et bien productives :

  • ‘Le Généreux’ : demi-long, rarement amer.
  • ‘Lemon’ : fruits jaunes de la taille d’un gros citron.
  • ‘Arola’ : fruits longs. Variété résistante aux parasites et maladies. 
  • ‘Marketmore 76’ : fruits de 25 cm de long. Très productif et résistant aux maladies.
  • ‘Long de Chine’ : ses fruits peuvent atteindre 1 m de long si vous cultivez la plante en hauteur. Peu de graines, chair ferme.
  • ‘Empereur Alexandre’ : variété ancienne originaire de Russie. Fruits courts à l’épiderme brun “marbré”
  • ‘June Gele Tros’ : fruits jaunes de 20 à 25 cm. Variété adaptée au semis direct. 
  • ‘Green Finger’ : me fait penser au concombre mangé par kilos au Liban… Fruits de 15 cm de long, peu de pépins.
  • Concombre à confire (Melothria scabra) : petit concombre à déguster nature, avec des crudités, ou à confire au vinaigre (à la manière des cornichons).

Concombre à confire ©paulwhorlow

Pourquoi est-il bon pour la santé ? 

Il apporte de la vitamine A, C, K, du potassium, du magnésium, du calcium et du fer. 

Pourquoi ne le digère-t-on parfois pas bien ?

On ne le sait pas vraiment ! Même les scientifiques n’ont pas (encore !) trouvé d’explications au phénomène… Pour tenter de mieux le digérer, deux conseils : enlevez la peau, retirez les pépins. C’est tout ce qu’on peut pour vous !

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.