C’est l’ancêtre des poireaux que vous trouvez aujourd’hui dans les commerces et sur les marchés. Il fut très cultivé et beaucoup consommé au Moyen-Âge. C’est un légume perpétuel de culture facile au potager ou en pot, comme l’explique Bernard Bureau, de la pépinière Hortiflor. 

Hortus Focus. Pourquoi planter ce poireau à petit fût ?

©Dimitri Kalioris

Bernard Bureau. Le poireau perpétuel (Allium porrum var. ampeloprasum) n’a que des atouts ! D’abord, on n’a pas besoin d’avoir un grand potager pour cultiver ce bulbe. On peut même en avoir en pot sur la terrasse et le balcon. Il prend vraiment peu de place. Ensuite, c’est un légume perpétuel que vous allez conserver plusieurs années comme l’oignon rocambole, l’air des ours, le chou Daubenton, la cive de Saint-Jacques, la livèche… Enfin, il a l’avantage de moins attraper la teigne du poireau, un papillon dont la chenille creuse des galeries dans les feuilles avant de migrer vers le fût, de s’y installer et de ruiner votre récolte.

Quand peut-on le planter et le récolter ?

On peut le planter dès le mois de septembre. Les feuilles se récoltent jusqu’en mai. Plus vous le couperez, plus il poussera, c’est pratique non ? En mai, il va monter à fleur. Une fleur qu’il faut couper, car elle épuise le pied pour rien. Donc, vous coupez la fleur, le feuillage va jaunir. Le poireau prend alors ses vacances jusqu’en septembre ou fin août, si l’été est un peu pluvieux. Et, c’est reparti pour la récolte ! On peut se servir uniquement des feuilles, mais on peut également couper le fût à ras la terre, il repoussera au bout de 8 jours. 

©bistrobarblog

Et que fait-il pendant ses vacances ?

Il fait des enfants ! Pendant ses deux mois d’absence, ce légume coquin en profite pour faire plein de petits bulbes. En septembre, la famille s’est agrandie. Plein de bébés poireaux montrent le bout de leurs feuilles.

Faudra-t-il le diviser un jour ou l’autre ?

Oui, car au bout de 4 à 5 ans, le pied sera devenu trop imposant. Il faudra alors le diviser pour le replanter ou faire cadeau aux copains. La division s’effectue au mois d’août. On sort la touffe. Vous verrez des gros bulbes, des moyens et des petits bulbes. Peu importe. Tous donneront des poireaux. 

Comment manger ce poireau ?

Il faut déjà savoir que ce poireau a un goût plus tonique, plus soutenu que les poireaux du commerce ou ceux à gros fût cultivés dans les potagers. Pour le reste, on l’utilise comme un poireau “normal” dans les soupes ou les pots au feu. 

 

 

Bernard Bureau cultive 70 espèces de légumes perpétuels dans sa pépinière angevine, Hortiflor. Il est également l’auteur, avec Philippe Collignon d’un livre consacré au sujet : “Le potager perpétuel. Utiliser les légumes vivaces pour un potager sans effort (ou presque)”, éd. Ulmer, 158 pages, 22 €. 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.