Je vous avoue qu’en investissant mon nouveau jardin voilà quelques années, cet arbuste ne me plaisait pas tant que ça. Avec ses tiges raides, ses feuilles bordées de petites dents piquantes, il me faisait presque peur. Puis, est venu le premier hiver et, avec lui, la surprise et le bonheur de voir et de sentir ses fleurs jaune citron. Depuis, entre nous, c’est l’amououououourrrrr…

Rêve de forêt tropicale…

Petit à petit, je me suis rendue compte à quel point mon mahonia était précieux… Pas besoin de ramasser ses feuilles, Sa Majesté est un arbuste à feuillage persistant. Il pousse à mi-ombre donnant à un coin de mon petit jardin un look exotique, surtout depuis que je lui ai donné comme voisins une petite bande de lis cobra (Arisaema) et un podophyllum ‘Spotty Dotty’. Avec un peu d’imagination (d’accord, j’en ai beaucoup !), je suis au cœur d’une forêt tropicale. Tout ce petit monde apprécie une terre un peu acide, que j’entretiens en apportant tous les ans de la terre de bruyère avant de pailler le pied, histoire de ne pas les arroser du tout en été. Enfin, je ne l’ai jamais taillé, même pas pour rectifier sa silhouette, ça m’arrange, j’ai plein d’autres choses à faire…

Un parfum de muguet

Du muguet avant le 1er mai, c’est possible avec le mahonia. La floraison hivernale, en épis jaunes, de mon ‘Charity’, exhale un parfum prononcé de muguet. Je ne suis pas fan de cette fragrance quand elle est présente dans les eaux de toilette ou parfums, mais, au jardin, c’est différent. Aller sentir le mahonia en plein hiver, c’est prendre un gros sniff de printemps avant l’heure. À chacun sa drogue !

©schad1953

Un arbuste à bonbecs

Sur la liste des nombreux atouts du mahonia, il faut ajouter sa fructification estivale en baies bleu sombre. Une fructification très décorative si les oiseaux ne viennent pas vous chiper ces baies pruineuses dont ils raffolent. Pas moyen chez moi d’en récolter suffisamment pour les transformer puisqu’elles sont comestibles. J’ai testé la baie crue, beurk ! Acide, amère, une horreur. Mais il paraît que les fruits font d’excellentes gelées, confitures ou liqueurs. 

Mahonia aquifolium ©Isabelle Morand

 

Les espèces et variétés disponibles

  • Mahonia x media ‘Charity’ : celui de mon jardin ! Un costaud qui fait aujourd’hui ses 2 m de haut. Ses tiges mesurent une trentaine de centimètres et embaument !
  • Mahonia confusa ‘Soft Caress’ : lui, il ne pique pas ! J’adore son feuillage fin, souple, doux, élégant. Testé dans un grand bac sur un coin de terrasse à l’ombre. Une petite merveille. 
  • Mahonia nitens ‘Cabaret’ : à tenter pour sa floraison orange qui démarre en septembre et s’achève généralement courant décembre. Les feuilles prennent une teinte pourprée tout l’hiver. 
  • Mahonia à feuilles de houx (Mahonia aquifolium) : espèce type, pas ma préférée, car elle fleurit en bouquet et non en épis. Je la trouve moins élégante. Son parfum est également moins prononcé. 
  • Mahonia aquifolium ‘Apollo’ : une variété intéressante, car compacte et donc idéale pour les bacs et les petits jardins. La floraison est très généreuse. Quant au parfum, il tire plus vers le mimosa que le muguet. 

 

Mahonia en hiver à Port-des-Barques ©Isabelle Morand

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial