Les jardins sont de plus en plus petits et certains rosiers aussi. Ils peuvent ainsi plus facilement être installés sur les surfaces réduites des terrasses et les balcons. Et ils sont plutôt destinés à des urbains ou péri-urbains néophytes en jardinage et “terrorisés” à l’idée de rater ! Ces rosiers leur facilitent la tâche. Et on espère qu’ils leur donneront une envie : celle d’aller un peu loin dans le jardinage !

Hortus Focus : pourquoi développer une gamme de rosiers mini mini mini ?

Laurent Pothier - Meilland

©Isabelle Morand

Laurent Pothier (jardinier expert chez Meilland Richardier) : Ces rosiers ont été créés pour une clientèle qui ne connaît pas forcément le rosier “traditionnel” et qui va être attirée par une plante à installer sur le balcon et la terrasse. Une plante solide, capable de se dépatouiller un peu toute seule, et qui ne demandera pas beaucoup d’entretien, sauf un peu d’eau. C’est vrai qu’avec ces rosiers, on est assez loin des rosiers de nos parents et grands-parents qui demandaient à être taillés régulièrement, nourris, traités. 

Il reste que, quand on visite vos serres, on voit des rosiers qui ne ressemblent plus vraiment à des rosiers…

Pourtant, ce sont bien des rosiers ! Les plantes sont petites et les fleurs logiquement aussi. Dans les dernières variétés en cours de sélection, les rosiers ne vont pas dépasser 10 à 15 cm de haut et les fleurs 5 ou 6 mm de diamètre une fois ouvertes. C’est donc de l’ultra mini-rosier. On est encore en cours de recherche, on tâtonne encore un peu, on observe. Mais nous savons déjà que ce sont des plantes ultra-faciles à entretenir, ce qui correspond aux souhaits de cette nouvelle clientèle.   

rosier 'Lily Rose'

©Meilland

Quelles variétés de tout petits rosiers avez-vous déjà mises sur le marché ?

Cette année, nous avons lancé ‘Lily Rose’. C’est un rosier qui épanouit des toutes petites fleurs rôle pâle. On a l’impression de regarder un gypsophile rose ! C’est une plante ultra solide, bien remontante, à installer dans un pot, mais aussi en pleine terre.  Nous avons aussi lancé ‘Zepeti’ qui fait partie de ces rosiers différents. Quand on voit de loin, on peut se demander s’il s’agit d’un buis… avec des fleurs rouges ou d’un chèvrefeuille arbustif taillé sévèrement en boule. Mais, de près, on s’aperçoit vite qu’il s’agit bien d’un rosier avec des épines cachées sous des feuilles qui ressemblent effectivement à celles d’un buis. Je peux vous assurer qu’il est super costaud. Nous le cultivons dans nos champs en zéro phyto, il est juste arrosé, pas taillé et ne reçoit jamais d’engrais. 

Ces mini rosiers, je les installe seul ou je peux les marier ?

Vous pouvez les planter seul dans un pot, dans un volume de terre assez réduit. Une jardinière de 20 à 25 cm peut leur convenir pendant un ou deux ans. Après, bien sûr, pour les conserver longtemps, il faut les rempoter dans un pot d’une quarantaine de centimètres de profondeur pour que l’enracinement se fasse correctement. Ces rosiers sont également des plantes ultra-sociables. On peut les marier avec des fleurs d’été, des plantes vivaces, des graminées.   

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

2 Réponses

  1. MARIANNE CARTOT

    Bonjour,
    J’habite en Nouvelle-Calédonie. Je souhaiterai recevoir votre catalogue.
    Cordialement,

    Marianne CARTOT

    Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Bonjour,
      Nous ne sommes pas vendeurs de rosiers mais un magazine en ligne. Vous pouvez vous adresser à Meilland Richardier.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial