Bernardette Desroches est une super maman-mamie. À Versailles, elle fédère adultes et enfants dans un jardin partagé, le Jardin de la Source. Bernadette guide, coordonne, transmet son savoir. Et fait pousser des petites graines de jardinier dans tout le quartier ! Avec une bonne humeur communicative ! 

Panneau jardin La source

©Didier Hirsch

On campe le décor ? 

Le jardin de la Source est installé entre l’orée de la forêt, un boulodrome improvisé, et une barre d’immeuble gérée par Versailles Habitat. Les fenêtres ont une vue plongeante sur l’espace jardiné de 400 m2. Dans les parcelles, on cultive des légumes, mais aussi des fleurs. Plusieurs composteurs récupèrent les déchets du jardin, mais aussi les épluchures du quartier. Des récupérateurs permettent d’arroser au moment des plantations et durant l’été. Le sol a été naturellement enrichi grâce au compost. Les légumes y poussent très bien.

Mamie Bernadette et ses petits jardiniers

J’ai eu un réel coup de cœur pour cette femme dynamique, “bagarreuse”, toujours enthousiaste et prête à accueillir tous ceux qui poussent le portillon du jardin de la Source. Les enfants adorent venir ici, s’occuper du potager, arroser, se retrouver pour apprendre, rapporter quelques légumes chez eux. “Au début, ils venaient plus par curiosité que par intérêt. Jusqu’au jour où ils ont goûté des tomates, notamment des ‘Noires de Crimée’. Et là, révélation ! Elles étaient tellement sucrées qu’ils ont voulu savoir pourquoi, comment. Alors, j’ai commencé à tout leur expliquer, du rôle des vers de terre jusqu’à l’arrosage. Ils m’aident à arroser, à désherber, ils apportent des épluchures pour nourrir les composteurs.

Certains font maintenant du potager dans des bacs en polystyrène sur les balcons familiaux ! Jusqu’alors, certains petits pensaient que les carottes poussaient toutes rapées dans des sachets en plastique, je vous jure que c’est vrai ! Il faut leur apprendre, et il faut leur faire aimer parce que l’apprentissage ne doit pas être forcé. Pour être efficace, l’apprentissage doit être volontaire.” 

“Au moment des récoltes, je demande aux enfants d’aller faire goûter les légumes à leurs parents. Les petits deviennent les enseignants de leurs parents.”

Jardin La Source à Versailles

©Didier Hirsch

La Source, un espace de libertés

Une dizaine d’adultes se partagent les parcelles. Les femmes y sont plus nombreuses que les hommes. Chacun plante, apprend, rate, évolue à son rythme, Bernadette y tient. Mais si pendant plusieurs semaines ou mois, une parcelle n’est pas entretenue, elle est réattribuée à un autre jardinier. Et chacun est libre de partir quand il le souhaite. L’espace est réparti entre parcelles individuelles et parcelles collectives où chacun peut planter les légumes, les fleurs, les aromatiques qu’il souhaite à charge de participer à l’entretien. “C’est dans ces parcelles que se passe le vrai partage. Tout le monde les arrose. Si je ne trouve pas de place pour une plante dans mes planches, je l’installe dans les espaces collectifs qui sont en fait des parcelles d’observation et d’apprentissage.”

Le jardin de la Source fait bouger les lignes

Dans son quartier que Bernadette qualifie “d’un peu chaud”, La Source voit se rencontrer des gens qui ne se parlaient, ne se connaissaient même pas. Des paroles sont échangées de chaque côté de la toute petite barrière du jardin, et les riverains n’hésitent plus à entrer, à poser des questions, à se parler. “Le jardin a vraiment permis de créer des liens, de l’amitié, des échanges et du partage. Tout le monde ne jardine pas, mais nous avons des sympathisants ! Ils nous apportent un sac de terreau, des graines, parfois des plantes pour nous faire plaisir. Et nous, on leur offre des petits paniers de légumes.”

Jardin La source à Versailles

©Didier Hirsch

Dons, échanges, troc ! 

Mamie Bernadette troque, échange des graines avec d’autres associations, d’autres jardiniers sur Versailles. Elle montre aux apprentis jardiniers comment récupérer les graines de tomates et les conserver. “On récupère aussi nos graines, mais uniquement si les légumes nous ont plu à la dégustation.”

Les rêves de Mamie Bernadette

“J’aimerais faire des jardins d’apprentissage ailleurs, dans les écoles primaires, dans les collèges. J’aime être en contact avec les enfants, nous devons construire ensemble notre avenir dans ce monde qui change. Ils ne seront pas tous jardiniers, mais ils auront sans doute envie de faire pousser ce qu’ils vont manger, de découvrir le vrai goût des légumes qu’ils l’apprécient. Je voudrais qu’on parle à nouveau d’espoir dans notre monde régi par les lois de la peur. Je souhaite qu’ils aiment les plantes. Car aimer les plantes, c’est aimer la vie…”

 

Paroles de mômes jardiniers

Amine : “J’aide Mamie Bernadette, j’adore ça. J’arrose, je goûte les légumes du jardin. Cet été, j’ai goûté beaucoup, beaucoup de tomates. Elles sont super sucrées, meilleures que les tomates du supermarché. Quand je serai grand, je ferai pousser des tomates dans mon grand jardin. Je planterai des pêchers, j’adore les pêches depuis que Mamie Bernadette m’en a donné à manger.” Aurèle : “Bernadette, c’est ma maman. Je viens souvent ici avec elle. Dans le jardin, je passe la Grelinette. Ma spécialité, c’est de travailler la terre comme maman me l’a appris. Je n’aime pas trop semer ni arroser. Je suis allé au Gabon avec maman, dans son village d’origine. J’ai appris beaucoup de choses sur ma culture et la culture des bananiers par exemple. Plus tard, je veux bien continuer à faire du jardin avec maman, mais mon métier, ça sera créateur d’une marque de vêtements.”
Mehdi : “Je viens seulement quand Mamie Bernadette est là. On n’a pas le droit d’être dans le jardin sans la présence d’un adulte. J’ai arrosé les tomates et d’autres légumes, elle m’a donné des salades à planter à la maison, car on a un jardin avec des cerises, et des courgettes aussi. J’apprends beaucoup de choses ici et c’est même utile à l’école.  Dayanne : “C’est la première fois que je viens. Je suis venu avec mes copains pour arroser. J’avais un peu peur avant de venir. Est-ce que j’allais savoir comment bien arroser ? Mamie Bernadette m’a expliqué, les copains m’ont aidé. Je sais arroser maintenant.” 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial