Potager : la culture en butte forestière

Potage culture en butte forestière
Isabelle Morand

Vous connaissez la culture en lasagne au potager mais connaissez-vous la culture en butte forestière ? Manon Pohu, des Jardins de Cadiot, en Dordogne, nous explique tout sur cette autre façon de cultiver. 

Le principe de la butte forestière

C’est utiliser du bois mort (et déjà un peu décomposé), des branches, des petits morceaux, différentes essences ramassées dans son jardin ou non loin pour créer une butte permettant de cultiver des légumes, des plantes aromatiques, et des fleurs aussi. Chez nous, les forêts sont mélangées mais c’est vrai qu’on récupère beaucoup de chêne vert décomposé, très présent dans notre région. Ici, nous avons calculé que la culture en butte, c’est 30% de rendement en plus que la culture en lasagne. 

potager culture en butte forestière
©Sanghwan Kim
manon Pohu
©Isabelle Morand

On décaisse… ou pas ?

Vraiment, ça importe peu. Si vous souhaitez décaisser, faites-le sur 20 cm de profondeur, pas plus. Mais une butte forestière peut très bien se monter sur le sol, directement.

Et on fait un gros gâteau…

Il faut déposer les plus gros morceaux au centre de l’espace accordé à la butte, puis on ajoute ceux de dimensions moyennes et enfin des petits branchages jusqu’à une hauteur d’environ 1 m. Après le bois, on ajoute de la terre, des feuilles mortes, des paillis (du désherbage par exemple), du compost. La terre va se glisser entre les morceaux de bois et descendre au niveau du sol. Et vous pouvez compter sur les merles pour gratouiller tout ça et aider la terre à descendre vers la base de la butte forestière. 

Comment évolue la butte ?

La première année, elle est évidemment haute et pointue. Vous allez voir qu’elle va vite perdre des dizaines de centimètres donc il faut la (re)nourrir régulièrement. Récupérez ce qui est descendu, c’est souvent la partie la plus riche, et remettez tout ça sur le haut de la butte. 

culture en butte forestière
©Sanghwan Kim
Potager : les buttes forestières
©Isabelle Morand (Terra Botanica)
Potager culture en butte forestière
pepo©Hans Verburg

Peut-on planter tout de suite dans une butte forestière ?

Oui, car il y a de la terre. Au début, rassurez-vous, on fait tous des erreurs. On peut tâtonner car pas on est souvent plus habitué à la culture en lasagne. Dans les buttes forestières, on ne cultive pas en rang, on mélange les plantes, surtout celles qui s’aiment bien (comme les poireaux et les carottes par exemple). 

Il faut penser également aux herbes aromatiques qui vont attirer les insectes pollinisateurs, et pour certaines jouer un rôle répulsif. On mélange mais il faut quand même prendre en compte les besoins en eau des végétaux plantés. L’humidité sera évidemment plus importante près de la base de la butte, c’est là qu’il faut installer les légumes les plus soiffards. Et puis il faut aussi tenir compte du comportement des plantes, laisser un peu d’espace entre celles qui s’étalent et celles qui ont tendance à grimper.

Comment nourrir cette butte forestière ?

Quand vous récoltez vos légumes, laissez les racines. Le système racinaire maintient la butte, sa décomposition la nourrit naturellement. Quand vous prélevez des poireaux par exemple, coupez-les à ras, avec un peu de chance ils vont repousser. N’arrachez pas complètement les choux. Et les feuilles que vous êtes certain(e) de ne pas cuisiner, laissez-les sur place après les avoir coupées ou hachées grossièrement. 

Ajoutez aussi de la tonte de gazon, des déchets issus du désherbage,. Même les indésirables peuvent nourrir la butte !

Les Jardins de Cadiot sont situés à Carlux, en Dordogne

Les jardins sont ouverts du 1er mai au 30 septembre, de 10 h à 19 h.
Tél : 05.53.29.81.05.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Potage culture en butte forestière
Share via
Copy link
Powered by Social Snap