Vers Helloasso

Le palmier de Chine, c’est le plus rustique !

Trachycarpus Jardin de Pellinec
©Didier Hirsch (Jardin de Pellinec)

C’est l’un des rares palmiers à pouvoir être planté chez nous en toutes régions. Trachycarpus fortunei, le palmier de Chine ou palmier à chanvre peut en effet supporter – 18°C. On peut le cultiver en pleine terre ou en (gros) pot.

L’origine du palmier de Chine explique sa rusticité

À l’état naturel, Trachycarpus fortunei (qu’on appelait auparavant Chamaerops excelsa) est un palmier que l’on trouve jusque’à 2400 m d’altitude en Chine centrale, au Népal, au Bouthan, mais aussi au nord de l’Inde ou en Birmanie. 

C’est le célèbre botaniste anglais, Robert Fortune qui a recueilli vers 1850 des graines de ce palmier en Chine, à Zhoushan et les a introduites en Europe. Avec succès ! Ce palmier résiste bien à nos hivers (jusqu’à – 18 °C) et on le retrouve rapidement dans les jardins botaniques puis dans de nombreux jardins partout dans le monde.

Belle stature

Sous nos latitudes, sa hauteur peut atteindre 10 mètres (20 m dans son milieu naturel). Chaque palme, persistante, mesure environ 80 cm. Elles sont très découpées et font penser à des éventails géants. Chaque année, naissent entre 5 et 9 palmes. 

C’est un palmier dioïque, c’est-à-dire qu’il faut un pied mâle et un pied femelle pour avoir des grappes de fleurs jaunes au mois de mai, suivies de fruits, noirs et gros comme des billes. 

fruits du Trachycarpus fortunei
©Isabelle Morand
Trachycarpus fortunei
Trachycarpus et Miscanthus gracillimus ©Isabelle Morand (Jardin du Mas des Béalières).

Le palmier de Chine aime 

  • Le soleil ou la mi-ombre.
  • Un sol riche, humifère.
  • Un apport d’arrosage en été s’il fait très sec. 
  • Un voile d’hivernage s’il fait froid les deux premières années suivant sa plantation.

mais il déteste 

  • Les vents desséchants et froids. 
  • Les périodes de sécheresse trop intenses (paillez son pied).
  • L’eau stagnante. 
  • Les coups de gel qui abiment ses feuilles. 

Une plante multiusages

Également surnommé palmier à chanvre, le Trachycarpus fortunei est très utilisé en Asie. Ses fibres sont transformées en cordes pour le jardin par les Japonais. Dans toute l’Asie, les fibres sont mises à bouillir avant de servir à fabriquer des tapis ou des paniers.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Trachycarpus Jardin de Pellinec
Share via
Copy link
Powered by Social Snap