Marthe Solange alias Marthe Bonnard, peintre méconnue de Dame Nature…

Pour la première fois, le musée Bonnard au Cannet, près de Cannes sur la Côte d’Azur, expose Marthe Solange (alias Marthe Bonnard).  La femme du peintre Pierre Bonnard, méconnue, n’avait quasiment jamais été exposée. Une jolie découverte qui fait la part belle aux fleurs, aux fruits et aux paysages à travers une quarantaine de pastels. 

Quand Marthe Bonnard  devient Marthe Solange…

Pierre Bonnard, le peintre, vous connaissez ? Et Marthe Bonnard, son épouse, ça vous dit quelque chose ? Rares seront les amateurs qui répondront positivement à la deuxième question. Et pourtant… Muse de Pierre Bonnard  tout au long de sa carrière, Marthe est présente dans près de 400 de ses peintures et 1000 de ses dessins.  

Elle est ce corps mince à la peau claire qui s’insinue un peu partout dans ses toiles. Debout, assis, courbé, accroupi à sa toilette… Mais aussi cette présence discrète, au visage noyé dans l’ombre, souvent reléguée dans un coin du tableau. 

Coupe de poires, 1924, pastel  ©musée Bonnard/Yves Inchiermann
Coupe de poires, 1924, pastel ©musée Bonnard/Yves Inchiermann

Les secrets de Marthe

Dans les histoires de l’art on a souvent décrit Marthe comme « dépressive ». Responsable des voyages incessants de ce couple en apparence très fusionnel, à travers la France. Le talon d’Achille de Pierre, peut-être, dans sa quête du bonheur… Qu’en est-il vraiment ? Et si Marthe avait son secret ?

Lorsque Pierre Bonnard la rencontre à Paris, en 1893, la jeune femme travaille chez Trousselier, célèbre maison de fleurs artificielles. Elle se fait appeler Marthe de Méligny. En réalité, son vrai nom est Maria Boursin. Et elle est née en 1869 à Saint-Amand-Montrons dans le Berry, dans un modeste famille de menuisiers. Toutes choses que Bonnard ne découvrira que 30 années plus tard… 

Des fleurs artificielles aux natures mortes

Et Marthe artiste ? Le secret est encore mieux gardé. Elle semble avoir dessiné et peint surtout entre 1921 et 1926, se créant pour l’occasion une troisième identité : Marthe Solange.

Etait-ce pour attirer l’attention de son mari Pierre amourachée d’une certaine Renée ? Marthe prit des cours auprès de Louise Hervieu qui la révéla à elle-même, loin de son entourage artistique (Pierre Bonnard, Vuillard, Roussel…). Très vite, elle se spécialisera dans le pastel, attirée par ses textures soyeuses, vaporeuses et sa capacité à rendre la lumière. 

Coupe de fruits sur chaise rouge, pastel ©musée Bonnard/Yves Inchiermann
Coupe de fruits sur chaise rouge, pastel ©musée Bonnard/Yves Inchiermann

Une presque nonchalance

Que représente-t-elle ? Le monde autour d’elle, les fruits, les fleurs, la nature, les paysages. Avec une grâce et une fraîcheur qui n’appartiennent qu’à elle. Il y a chez Marthe cette authenticité, cette presque nonchalance, ce « je ne sais quoi » qui éveillera l’intérêt y compris de Claude Monet. Marthe a la grâce des gens qui n’ont rien à prouver, une liberté, une innocence. Mais aussi une force dans la composition qui va à l’essentiel, très construite, sans chichi, sans détail.

Harmonie

Côté couleur, l’artiste regarde dans le même sens que son homme. Tous deux ont un sens inné de l’harmonie juste. Ils savent comment faire claquer les teintes. Pierre Bonnard peint le « Grand atelier jaune », furieux de mimosa. Elle croque « La coupe de poires » sensuelle et gourmande.

Un succès éphémère

De danses de rosiers en arbres décoiffés, de petites poires en petites oranges serrées, Marthe ne tardera pas à jouer dans la cour des grands. En juin 1924, elle expose à la galerie Drouet, à Paris. Tandis qu’à quelques pas, Pierre Bonnard est chez Bernheim-Jeune. Succès éphémère puisque son œuvre restera ensuite dans la sphère privée. Cela la rend d’autant plus émouvante aujourd’hui.

« Marthe Solange alias Marthe Bonnard. Pastels 1921-1926 » jusqu’au 11 juin au musée Bonnard, Le Cannet. 

Pour plus d’infos, cliquer ICI

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

109 Shares 4.9K views
Share via
Copy link