Julien Lesigne, maître es-phlox

Alex Manders

Dans sa pépinière du Jardin d’Ode, Julien Lesigne cultive la plus grande collection de phlox de France (et l’une des plus importantes d’Europe). Portrait d’une grande famille. 

Hortus Focus : toutes les couleurs existent-elles chez les phlox ?

Julien Lesigne : oui à peu près toutes. On a du blanc pur, du bleu, du rouge, de l’orange. Certaines fleurs sont bicolores, roses à cœur violet, bleu à cœur blanc. Toutes les couleurs existent sauf le jaune. On commence à avoir des pointes de jaune sur certaines variétés. Je pense que dans les prochaines générations, le jaune – enfin surtout le crème ou le jaune pâle, devrait être beaucoup plus présent.

©Isabelle Morand
©Isabelle Morand
©Isabelle Morand
©Isabelle Morand

Les fleurs sont-elles simples, doubles ?

Chez les phlox, il n’y a pas vraiment de fleurs doubles. Cela n’existe pas parce que la fleur a une structure particulière. Quand on est en présence d’une fleur double, cela signifie que les étamines se sont transformées en pétales. Chez le phlox, les étamines sont à peine plus épaisses qu’un cheveu et font à peu près 5 mm de haut. Donc, on n’aura pas cette mutation au niveau des étamines pour créer de nouveaux pétales inexistants à l’origine. En revanche, on peut avoir des fleurs plus ou moins texturées, des variétés à fleurs un peu froufroutantes qui vont donner l’impression d’être doubles alors qu’elles ne le sont pas. 

Et vous cultivez aussi une rareté…

Oui, et comme elle est rare, je ne l’ai pas souvent sur les stands. C’est une variété qui va s’apparenter le plus aux fleurs doubles ; ses pétales sont très ondulés, très frisés. Et le bouton ressemble à un clou de girofle. 

Existe-t-il une grande diversité dans la taille des fleurs ?

Oui, on a une grande variabilité sur la taille. Chez ‘Jeana’, un phlox à fleur de valériane, les fleurs mesurent 3 à 4 mm de diamètre. Chez d’autres variétés, notamment chez les P. paniculata, chaque fleur peut faire 5 cm de diamètre. Certaines floraisons ressemblent à celles du lilas. Les pétales sont pointus, les fleurs aussi, de petite taille et font vraiment penser à une panicule de lilas. 

'Jeff Pink' ©Isabelle Morand
'Jeff Pink' ©Isabelle Morand
'Tequila Sunrise' ©Isabelle Morand
'Tequila Sunrise' ©Isabelle Morand

Qu’est-ce qu’un phlox fumé ?

En général, la fleur est de couleur unie. Il peut aussi existe des cœurs clairs, des cœurs blancs ou violets. Mais il existe des variétés assez extraordinaires qui arborent trois couleurs sur la même fleur ou des petits motifs. On les appelle les « phlox fumés ». Par exemple, une fleur s’ouvre rose uni avec un cœur blanc. Puis le cœur passe au rose et le bord semble avoir été passé à la craie. ‘Spartan’ est un bel exemple de ces phlox fumés. Les fleurs démarrent couleur framboise et puis prennent comme des petits coups de craie. La fleur évolue en 24 h. Donc, sur un même bouquet, une même panicule, on va avoir des fleurs de couleur différente. Le contraste est joli et plutôt saisissant. 

©Maycal
©Maycal

Et du côté de la taille des espèces ?

Là aussi, il existe une grande diversité. Les P. paniculata nains ne dépassent pas 25 cm, les grands peuvent dépasser le mètre (‘David’, ‘Jeana’, ‘Hesperis’…). Les phlox mousse n’usurpent pas leur surnom. Ils se hissent à 10-15 cm seulement, comme les P. subulata ‘Drumm’, ‘Amazing Grace’, ‘Atropurpurea’, ‘Candy Stripes’…. Entre ces deux extrêmes, on trouve les P. divaricata qui affichent sous la toise entre 20 et 40 cm environ. 

Les phlox sont-ils très florifères ?

C’est l’un des principaux attraits de ces plantes. Les phlox peuvent commencer à fleurir fin juin début juillet et ne s’arrêtent qu’aux premières gelées si on s’en occupe bien. Il ne faut pas hésiter à supprimer les fleurs fanées. Vous les empêcherez de produire des graines et donc d’épuiser la plante. Et puis, si vous ne voulez pas avoir des bébés phlox partout, c’est le moyen de contrôler la plante. Dès que le fruit est sec, il explose et catapulte ses graines à plusieurs dizaines de mètres ! Vous pouvez toujours les laisser se ressemer, mais au risque de perdre la plante mère qui sera « noyée » sous des dizaines de semis plus vigoureux, car nés sur site.

©Alex Manders
©Alex Manders

Quelle exposition préfèrent les phlox ?

Il y a dix-quinze ans en arrière, on conseillait de les installer plutôt au soleil. Aujourd’hui, je les conseille pour la mi-ombre. Au soleil, elle donne de super résultats et, mais sous de fortes températures, la plante sera beaucoup moins à son aise. Les fleurs vont passer plus rapidement, sans compter que les phlox ont une sainte horreur d’avoir les racines au chaud. Ils n’ont pas besoin d’être installés en terre fraîche, mais leur pied doit bénéficier d’une bonne épaisseur de paillage pour faire descendre la température au niveau du sol. Et s’ils sont paillés, vous n’aurez pas besoin de les arroser trop souvent. En revanche, non paillés et en plein cagnard, il va falloir les alimenter souvent. Sans eau, ils vont s’arrêter de fleurir. 

©Valeriy Lushchikov
©Valeriy Lushchikov

Que faut-il faire des phlox quand arrivent les premières gelées ?

C’est une vivace, elle va donc perdre ses feuilles. Seules vont rester les tiges qui sont très ligneuses. Vous pouvez les couper. Moi, je préfère les laisser en place jusqu’à la fin de l’hiver, car elles peuvent servir d’abri à des insectes auxiliaires. 

Les phlox sont-ils des plantes solides ?

Ils se fichent du froid. Même si en janvier et février, ils redémarrent grâce à des températures douces et qu’ils se prennent un coup de gel derrière, ce n’est pas grave. Ils se remettent très vite…

Un phlox pas comme les autres

La plupart des espèces sont originaires d’Amérique du Nord. Certaines, comme P. longifolia, poussent à l’état naturel dans l’ouest des États-Unis, notamment en Californie. Elles sont assez compliquées à cultiver chez nous parce qu’elles ont besoin d’un climat chaud et humide en été, et d’un climat ni trop froid, ni trop humide en hiver. Ce sont donc des plantes qui cohabitent avec des cactus. Ici, on aura vraiment du mal à les conserver, surtout dans les régions de l’est de la France. 

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

134 Shares 660 views
Share via
Copy link