Savez-vous où se trouve le jardin merveilleux de la Genèse ? Ce jardin des délices où Eve à croqué le fruit défendu ? Il pourrait bien se trouver dans l’Océan indien, sur l’île de La Réunion

Passionné de flore tropicale, Philippe Kaufmant, ingénieur agronome s’installe à Saint-Gilles les Bains, en 1977. Il ouvre une pépinière avant de créer, ex nihilo, le Jardin d’Eden, un jardin paysager ethnobotanique. 

Afin de lier le jardin aux origines de cette île, son nom lui a été donné en référence à un mémoire écrit en 1689, par le Marquis de Quesne : « Quelques mémoires servant d’instruction pour l’établissement dans l’Isle d’Eden », dans lequel il faisait état des qualités de l’île Bourbon … Notre île de La Réunion qu’il nommait « le Jardin d’Eden ».

La couille du pape © Michel Driencourt

Des plantes et des animaux

Dans une atmosphère empreinte d’intimité, on y découvre tout au long d’un parcours agrémenté de nombreuses fiches pédagogiques des plantes sacrées, maléfiques, aphrodisiaques, médicinales, comestibles, tinctoriales, des épices… Mais aussi des plantes permettant de réaliser des paniers, de construire des habitations ou des pirogues.

La richesse botanique du Jardin d’Eden tient à l’histoire même de l’île ; Philippe Kaufmant y a rassemblé des plantes endémiques, mais également de très nombreuses plantes apportées par les différentes ethnies qui composent le peuple réunionnais.

Du côté des plantes, ne manquez pas le baobab, les roses du désert, le bois d’ortie (qui permettait de purger les cochons), l’arbre dauphin (aux fruits en forme de mini-citrouille), l’herbe tam-tam (comestible), la spiruline cette micro-algue très en vogue et travaillée en complément alimentaire, les immenses palmiers royaux, le bilimbi dont les fruits sont utilisés dans les rouges tec … Sans oublier l’arbre à caca  aux petites fleurs malodorantes.

Caméléon panthère (Furcifer pardalis) ©reptiles4all

Du côté des animaux, mettez-vous en chasse (visuelle !)

Des caméléons, du gecko vert de Madagascar, du Zoizo blanc (autrement dit l’Oiseau-lunette gris), du tangue (un insectivore au look de hérisson)…  

 

Plus d’infos sur le jardin, c’est PAR ICI !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial